Rapho

L’agence de presse Rapho a été fondée en 1933 par Charles Rado qui a émigré aux États-Unis en 1942 pour échapper aux persécutions nazi. Il charge Raymond Grosset de la faire revivre ce qu’il fait en décembre 1945, avec Charles Rado comme associés, en retrouvant les archives et les photographes.
En 2000, l’Agence Photographie Rapho devient la propriété de Hafimages (Groupe Lagardère) qui la fermera définitivement le 9 décembre 2005.

Voir le dossier Rapho.

Histoire

Pénurie d’essence
Les agences de presse et la crise de Suez

Pénurie d’essence causée par la crise de Suez : queue devant une station-service. Paris XVIIème Porte des Ternes, novembre 1956. ©Roger-Viollet

A peine sortie des pénuries de la seconde guerre mondiale, en particulier lors de l’année noire de 1947, la France fait face à « la crise de Suez ». La nationalisation du canal de Suez par l’Égypte le 26 juillet 1956 conduit à l’expédition guerrière menée par le Royaume-Uni, la France et Israël au cours de laquelle David Seymour, alors Président de Magnum Photos, a été tué par un tir égyptien. Voir la suite

Business

Gamma, Rapho, Keystone
329 « bijoux de famille à vendre ! »

RAPHO – DOMINIQUE BERRETTY (1925-1980)
Berlin, French patrol, ca. 1960. Photographie. Tirage argentique d’époque, tampons et légendé à l’encre au dos. 20 x 29,5 cm

Vendredi 21 octobre 2022 en salle 2 de Paris Drouot, sous le marteau de Maître Yann Le Mouel, assisté de l’experte Charlotte Barthélemy, seront dispersés par la vente « 200 à 300 tirages de presse » venant des archives des agences de presse Keystone, Rapho et Gamma. Voir la suite

Exposition

Ergy Landau
Photographe hongroise oubliée

Portrait d’Ergy Landau, vers 1910. [Porte la mention « Berlin, Friedrmann Strasse 5, bei frau Hahn (?) »]

 

Parmi la légendaire diaspora hongroise d’avant-guerre qui a fui le fascisme et donné ses lettres de noblesse à la photographie (André Kertesz, Brassaï, Ferenc Kollar, Robert Capa), la photographe Ergy Landau également exilée à Paris en 1923, est passée (presque) totalement inaperçue des historiens et du grand public.

 

Voir la suite