François Lochon

François Lochon, directeur d’agences, propriétaire de l’agence de presse Gamma-Rapho, est né en 1954 dans la Marne, il est engagé à l’agence de presse Gamma à Paris en décembre 1974 par Hugues Vassal et devient photographe. En 1978, à Beyrouth, Raymond Depardon lui propose de devenir actionnaire de l’agence. Il reprend les parts de Gilles Caron. En 1988, à la suite de désacords entre l’équipe et lui, il vend ses parts de la société, mais revient en 1993. En 1995, nouvelle crise. Les photographes font 45 jours de grève. En 1999, l’agence Gamma est vendu au Groupe Lagardère qui constitue un pool d’agences de photo, le Groupe Hachette Filipacchi Photo qui est revendu au groupe Eyedea qui fait faillite en 2009.
Et en avril 2010, François Lochon reprend les actifs et crée l’agence de presse Gamma-Rapho.

Affaire Marie-Laure de Decker / Gamma-Rapho

« Soutenons Marie-Laure de Decker », l’appel du photographe Apesteguy

Francis Apesteguy et ses planches contact (c) Michel Puech
Francis Apesteguy et ses planches contact des reportages de Gamma © Michel Puech

Le 27 mars 2015, Francis Apesteguy, ancien reporter à Gamma a lancé un « Manifeste de l’indignation à l’intention des artistes créateurs et du Ministère de la Justice » pour soutenir sa collègue Marie-Laure de Decker dans ses démélés judiciaires avec l’agence Gamma-Rapho.

Voir la suite

Affaire Marie-Laure de Decker / Gamma-Rapho

L’agence Gamma-Rapho gagne son procès contre la photographe Marie-Laure de Decker

 A droite la couverture du catalogue de l’exposition de Marie-Laure de Decker à la MEP (photo ML de Decker), a gauche François Lochon le 6 avril 2010 (photo Michel Puech)
A gauche François Lochon (c) Michel Puech, a droite Marie-Laure de Decker (c) Marie-Laure de Decker

L’historique photographe de l’agence Gamma, qui s’est notamment illustrée en couvrant avec Raymond Depardon « l’affaire Claustre » au Tchad, ou la campagne électorale de Valéry Giscard d’Estaing, a été condamnée à 1000 euros de dommages-intérêts pour avoir utilisé sur Facebook des photographies scannées aux frais de l’agence Gamma. Une affaire compliquée, tortueuse et envenimée par les ressentiments personnels des deux parties. Explications, décryptage.

Voir la suite

Affaire Marie-Laure de Decker / Gamma-Rapho

Au Palais de Justice
Marie-Laure de Decker contre Gamma-Rapho

  1.  A droite la couverture du catalogue de l’exposition de Marie-Laure de Decker à la MEP (photo ML de Decker), a gauche François Lochon le 6 avril 2010 (photo Michel Puech)

A droite la couverture du catalogue de l’exposition de Marie-Laure de Decker à la MEP (photo ML de Decker), a gauche François Lochon le 6 avril 2010 (photo Michel Puech)

Le 19 mars 2013, les trois femmes juges, composant la 3ème chambre de la cour d’appel du Palais de justice de Paris, condamnent à « la charge des dépens », la photographe Marie-Laure de Decker à payer à Gamma-Rapho 5000 euros, en plus des 5000 dus en première instance, provoquant l’indignation de la plaignante, de ses amis et de nombreux photojournalistes.

Voir la suite

Eglish

Gamma: de Decker versus Lochon (EN)

On March 19, 2013, three judges of the Court of Appeal of Paris ordered the photographer Marie-Laure de Decker to pay Gamma-Rapho 5000€ in addition to the 5000€ she had already been sentenced to pay them. The decision was deemed outrageous by the plaintiff, her friends and many photojournalists.

Voir la suite