Le Figaro

ARTICLE

Edith et William libres, mais…

Edith Bouvier et William Daniels (c) Corentin Fohlen
Edith Bouvier et William Daniels (c) Hervé Gardette / France Culture

En Syrie, le massacre continue. Pourtant Marie Colvin (Sunday Times), Gilles Jacquier (France2) et Rémi Ochlik (IP3 Press) ne sont pas morts pour rien. Les témoignages indépendants des correspondants de guerre sont indispensables pour comprendre l’ampleur des drames. Voir la suite