Justice

Business

Mimi, la patronne de l’agence Bestimage reste en prison

L’interview au coeur de l’affaire Paris Match n°3732 du 12 novembre 2020

Mardi 29 juin 2021, la justice a refusé de remettre en liberté Michèle Marchand, dite Mimi, retenue à la prison de Fresnes en « détention provisoire » à la suite de son inculpation pour une étrange interview de Ziad Takieddine publiée par Paris Match et disculpant Sarkozy de tout financement libyen de sa campagne électorale de 2007… Le Landerneau des agences photo s’interroge.

Voir la suite