Festival

Et viva Visa 2021 !

Grozny, Tchétchénie, février 2000. © Éric bouvet

Jean-François Leroy a raison d’écrire dans son éditorial que la lumière des projections du Campo Santo « nous aura terriblement manqué » ! Le festival international du photojournalisme Visa pour l’image sans ses fameuses projections, c’était comme le festival de Cannes sans films. (Suite)