Olivier Jobard, photojournaliste

Mis à jour le 3 juillet 2021 par Redaction

20150414_Portrait_Olivier_Jobard_Le_Havre_ 098

Olivier Jobard (France, 20 janvier 1970) est un photojournaliste qui a travaillé pour l’agence Sipa Press de 1991 à 2011 avant de rejoindre l’agence photographique Myop en 2012. Il est également réalisateur de documentaires.

Olivier Jobard a intégré l’école Louis Lumière en 1990. A la fin de ses études, il fait un stage à l’agence Sipa Press et en 1992, il intègre la rédaction durant 20 ans.

Pour Sipa press, Il a couvert de nombreux conflits dans le monde : Croatie, Bosnie, Tchétchénie, Afghanistan, Soudan, Sierra Leone, Liberia, Côte d’Ivoire, Colombie, Irak…

En 2000, il s’est rendu à Sangatte. Sous ce hangar, qui faisait office de camp, il a rencontré des Afghans, des Tchétchènes, des Irakiens, des Bosniaques, des Kosovars, des Somaliens… Tous étaient exilés, tous avaient quitté leur pays à cause de la guerre.

Son approche photographique évolua alors vers un travail au long cours. Il a rencontré Kingsley au Cameroun en 2004 puis a documenté son périple clandestin de l’Afrique vers la France. Un livre éponyme sera édité par les Editions Marval.

Puis pendant deux ans, il a choisi d’appuyer son regard sur la « forteresse Europe » : de l’Ukraine à la Pologne, de la Turquie à la Grèce, de la Syrie à l’île de Lampedusa, il s’est attaché aux migrants qui parcourent ces nombreuses routes clandestines menant aux frontières européennes. De ce projet naitra une exposition itinérante : Exil, Exit ?

En 2013, il a suivi avec la journaliste Claire Billet, le périple de Luqman et de ses amis, de jeunes migrants Afghans. Ils ont parcouru 12000 kilomètres sur la route de la soie. En parallèle, la question de l’intégration des immigrés dans leur pays d’accueil s’est naturellement imposée.

Monsieur et Madame Zhang, un couple de Chinois vivant à Paris depuis une décennie, lui ont ouvert leur porte … En collaboration avec Fanny Tondre, il les a filmés pendant plus d’un an. Meurtris de n’avoir jamais pu régulariser leur situation, Monsieur et Madame Zhang ont finalement décidé de rentrer dans leur pays d’origine.

Ghorban, lui, est arrivé seul en France à l’âge de 12 ans. Quand Olivier Jobard a rencontré cet enfant afghan, il dormait dans la rue. Cinq ans plus tard, il est en seconde générale et vient d’obtenir la nationalité française.

Tous nos articles concernant Olivier Jobard

Librairie

  • Kingsley, carnet de route d’un immigrant clandestin, Editions Marval 2006.
  • Kotchok, sur la route avec les migrants, Editions Robert Laffont 2015.
  • Retour à Wenzhou, Editions Neus, Les Belles Lettres.
  • Exil-Exit, Editions Médecins du Monde.

 

Prix et récompenses

  • Bourse Tim Hetherington, World Press Photo 2013
  • Aide à la création photographique contemporaine du CNAP 2013
  • Prix ESJ Lille au Figra pour Monsieur et Madame Zhang 2013

 

Tous nos articles concernant Olivier Jobard