Giancarlo Bonora (1928-2019), photographe italien

Auto-portrait (c) G. Bonora

 

Giancarlo Bonora (Italie, Bologne, 28 juillet 1928 – France, Normandie, Bois-Normand-près-Lyre, 12 octobre 2019) est un photographe italien qui a longtemps vécu en France.

En Italie, jeune, Giancarlo Bonora travaille d’abord à Rome pour une maison d’édition. Il vend des livres dans toute l’Italie voyage beaucoup dans toute la péninsule.  A Rome, il rencontre Giancarlo Botti et Uberto Guidotti. Il est fréquemment cité dans les ouvrages sur la photographie et le cinéma comme l’un des photographes qui ont inspiré Frederico Felini pour les paparazzi dans le film la Dolce Vita. En Italie, non seulement il couvre des tournages à Cinecitta mais il fait des reportages pour Epoca et participe à la vie intellectuelle de Milan.

En 1958, les trois compères arrivent en France et sont séduit par St Germain-des-près, Le Flore, La Coupole etc. C’est une période ou l’Italie est très à la mode.

Giancarlo Bonora et ses amis Giancarlo Botti et Uberto Guidotti fréquentent Paris Match qui leur publie des photos. Ils sont tous trois indépendants mais on trouve des épreuves photographiques signées Giancarlo Bonora dans les fonds des agences Parimage et Les Reporters Associés.

En 1965, Giancarlo Bonora rencontre son épouse Monique avec laquelle il va vivre jusqu’à son décès. Ils font des aller-retour entre la France et l’Italie, et finalement Bonora est embauché comme journaliste à Oggi tandis qu’Uberto Guidotti entre à ELLE et Giancarlo Botti crée Photographic Service, une petite agence « people ». Photographic Service diffusera les archives de Giancarlo Bonora.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.