Agences de jadis

VIP Press Agency (1964-1971), agence de presse

Mis à jour le 23 octobre 2021 par Redaction

Agence de presse (Agrément de la CPPAP 1964-1971)

Diapositives de Ray Wilson tamponnées Vip press agency (c) Ray Wilson

Fondateurs: Sylvaire dit Silvio Galardi , Russel Melcher associé en 1966, Jack Schemeil directeur

Jack Schemiel, directeur (1968)
Russel Melcher, photographe associé (1967)

« L’agence VIP s’est appelée initialement UNIPhoto. UNIPhoto représentait une partie de la production en France de UPI, le showbiz, UPI a trouvé que le nom UNIPhoto était trop proche de UPI.

UNIPhoto a donc, environ un an après sa création changé de nom pour celui de VIP Press Agency.  L’agence était constituée de Jack Schemeil, propriétaire de 25%, Russel Melcher propriétaire de 25% et un financier libanais pour 50%.  Les premiers salariés ont été Jack Schemeil, Nicole Jolly et Jules Steinmetz, considéré comme l’un des meilleurs tireurs photo de son époque. L’agence avait un laboratoire photo.

Photographes : Russel Melcher, Daniel Czap, Philippe Letellier, Claude Otzenberger, Ray Wilson, Alain Nogues pigiste, Sam Shaw le fameux photographe de plateaux américains en ont été les photographes.

L’agence a couvert et publié un grand nombre de reportages sur la guerre du Vietnam. Paris Match en a publié beaucoup, ainsi que d’autres reportages de VIP/UNIPhoto. [1] »

Le 18 octobre 1965, l’agence VIP, une SARL au capital de 10 000 francs, se définit comme « fournisseur de reportages pour la presse » dans sa demande d’adhésion à la Fédération nationale des agences de presse. Jack Schemeil [2], journaliste de « nationalité britannique », le directeur, précise que l’agence occupe un local de 150m2 et emploie trois journalistes. L’adhésion à la « Section illustration photo » est acceptée le 3 novembre 1966 [3].

Le 27 juin 1967, La Fédération transmet à Jack Schemeil la réponse de Maître Dhumerelle, avocat, concernant les conditions dans lesquelles VIP peut vendre des photographies de personnalités pour l’impression de cartes postales : « Si le photographe n’a pas les autorisations des personnalités, il faudrait qu’il les sollicite…/… En effet, il existe une décision de la Cour de Poitiers du 21 octobre 1935 ainsi que du Tribunal civil de la Seine du 20 mars 1937 qui exige le consentement de la personne représentée pour la publication de la photographie. [4]»

En 1983 ou 1984, Hélène Roger-Viollet « achète [5]» une partie des archives, environ 40 000 négatifs. 600 photographies ont été numérisées et éditées, vraisemblablement, par Henri Bureau. Parmi ces scans des reportages comme les girls du Lido, Hugh O’Brian, la naissance du fils de Chantal Goya, le footballeur Raymond Kopa, la grève des mineurs en 1963, l’acteur Jean-Claude Drouot, Yoko Ono à Paris, François Mitterrand pendant la présidentielle de 1965, Lizza Minnelli à Monaco en 1965, le tournage du film Paris brûle-t-il ?, France Anglade, Vittorio De Sica en 1965, le bikini sur les bords de la Seine en 1965, le tournage du film Mata Hari de François Truffaut avec Jeanne Moreau, Sam Show, quelques vues d’Egypte, Charles Aznavour à New York en  décembre 1966. Ces archives font maintenant partie des fonds photographiques de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris.

 

Notes

[1] Russel Melcher et Paul Melcher entretien et courrier en 2020

[2] Jack Schemeil est un journaliste qui a été correspondant d’United Press et directeur de VIP Press. Comme correspondant d’United Press on peut lire “Salvador Dalí présente au Pape une “Madonna atomica,” Corriere Lombardo, (Milan), Avril 28,1952, p.1. et « Au moins 30 stars de cinéma françaises en tournage à l’étranger de Rome à Tokyo » article de Jack Schemeil, correspondant de United Press Staff. Source : https://www.eddieimazu.org/at-least-30-french-movie-stars-filming-abroad-from-rome-to-tokyo/

[3] Source Archives de la FFAP

[4] Lettre de Christian Loyauté à Jack Schemeil du 27 juin 1967. Source : Archives de la FFAP

[5] L’arrivée de ces archives chez Roger-Viollet n’est pas documentée.