Hupper International Presse
Agence de presse (1972-1976)

Mis à jour le 29 mai 2022 par Redaction 

L’agence de presse [1] Hupper International Presse a été créée en 1972 [2] par Patrick Souillard, un ancien « mercenaire au Congo[3] », membre du groupe d’extrême-droite Occident incarcéré en 1967 avec son ami Alain Robert à la suite de l’agression en novembre 1966 à Nanterre de Serge Bolloch [4] alors étudiant à Rouen.

« Une vingtaine d’individus, blousons et manteaux de cuir noir a transpercé le brouillard. Ils brandissent des barres de fer, l’un d’eux, un trident. Ils hurlent “Occident vaincra, Occident passera, De Gaulle au poteau !”, se ruent avec une hargne incroyable sur les porteurs de pancartes du Comité Viêt-Nam et s’emparent du drapeau Viêt-Cong. […] Certains militants agressés ne se relèvent pas. Ils gisent à terre au milieu des débris de verre, des boulons des barres de fer et des chaises tordues, dans des flaques de sang. Un militant de la JCR, Serge Bolloch [qui deviendra journaliste au Monde] est dans le coma. Un coup de clé anglaise lui a enfoncé la boîte crânienne. On retrouvera dans sa chair un éclat de métal, c’est dire avec quelle violence le coup a été asséné.[5] »

« Devant la difficulté de déterminer le rôle de chacun des agresseurs, les magistrats ont considéré tous les prévenus comme co-auteurs des faits incriminés. Alain Robert et Jean Luc sont condamnés à huit mois de prison avec sursis et 500 F d’amende, Patrick Souillard et Patrick Hillion à quatre mois avec sursis et 500 F d’amende, Gérard Boulanger, Serge Nicolai, Patrice Gélinet, Michel Lacrampe et Jacques Marchat à trois mois avec sursis et 300 F d’amende, Alain Madelin, Patrick Devedjian, Gérard Longuet et Hugues Leclerc à 1 000 F d’amende.[6] »

L’agence Hupper dirigée par Patrick Souillard avec Jean-Jacques Lannaud était gérée par Annie Souillard. Après quelques succès au tout début des années 70, elle a périclité quand des photographes auraient découvert que Patrick Souillard fournissait des photographies de manifestants aux Renseignements Généraux de la Police moyennant rétribution !

La plupart des photographes n’ont travaillé que quelques mois, ou fait une pige ou deux pour cette curieuse agence. Parmi eux, Alain Vergonjeanne qui deviendra commandant de police en 2003, Marc Charuel (jusqu’en 1974), Michel Puech uniquement pour la Révolution des œillets au Portugal, Christian Vioujard et Pascal Lebrun y ont fait un passage éclair.

Adresse

  • 83 rue du Faubourg Saint-Martin Paris 10ème

Toutes les agences de presse photo de jadis

Notes

[1] Membre de la FFAP de février 1973 à août 1975 – Archives FFAP

[2] Dates approximatives. L’agence a fermé en 1975 ou 1976  après le décès de Patrick Souillard dans un accident de la route.

[3] Marc Charuel, entretien en 2021

[4] Génération Occident de Frédéric Charpier · Ed. Seuil 2014

[5] La “folle jeunesse” de Madelin et Devedjian revient sur le devant de la scène par Olivier Faye, Abel Mestre et Caroline Monnot – Le Monde publié le 26 février 2010

[6] Le Monde du 12 juillet 1967