VIVA
Agence de presse (1972 – 1982)

« Venant d’origines sociales et de pays différents, les huit photographes qui fondent VIVA en 1972 sont âgés pour la plupart d’une trentaine d’années et possèdent tous une expérience du métier de photographe (salarié dans la presse, indépendant ou en agence). Alain Dagbert, Claude Raymond-Dityvon, Martine Franck, Hervé Gloaguen, Richard Kalvar et Guy Le Querrec se rencontrent à l’agence Vu (1970-1971), dirigée par Pierre de Fenoÿl15 (fig. 2 et 3). Agence d’archives et galerie, Vu représente un outil de diffusion et de promotion de leur travail ainsi qu’un lieu de rencontre et d’émulation. À la fermeture de l’agence en 1971 et sur une suggestion d’Hervé Gloaguen, six photographes décident de poursuivre l’expérience en créant leur propre structure. [1] »

[1] Aurore Deligny, « Viva, une alternative à Magnum ? », Études photographiques, 15 | 2004, 78-103.

Rédaction