Hommage

Arthur Lloyd Higbee
Journaliste à UPI, Newsweek, The International Herald Tribune

Dernière révision le 26 août 2022 à 11:03 par la rédaction

Les anciens d’UPI sont attristés par les décès successifs d’Arthur Lloyd Higbee et de Claude Salhani. Nous reproduisons ici, un extrait de la nécrologie de Higbee parue dans The Day le 14 août dernier. Nous en profitons pour publier également la première partie de notre fiche historique concernant l’agence United Press International.

Arthur Lloyd Higbee est décédé le 9 août 2022 dans sa maison de retraite, à Rouillon, en France, d’une insuffisance cardiaque. Il avait 97 ans et souffrait depuis des années d’une maladie cardiaque chronique, ont déclaré des membres de sa famille.

Higbee a passé la majeure partie de sa carrière chez United Press International. Il a couvert la guerre d’indépendance algérienne, les efforts infructueux de Gamal Abdel Nasser pour unir les pays arabes, la montée du Japon de la ruine d’après-guerre à la prééminence industrielle et le retrait américain de la guerre du Vietnam.

Il avait aspiré à être correspondant à l’étranger dès ses années de lycée. Il s’est qualifié de professionnel compétent mais pas de star des médias. Il dit dans ses 660 pages « Souvenirs » :

« J’ai réalisé très tôt que les vrais grands journalistes sont ceux qui mangent et respirent leur travail chaque minute. Pour le meilleur ou pour le pire. J’ai eu ma part d’idées et de scoops, de nouvelles fraiches… Je me suis mis en danger quand il le fallait. Quand de grands événements se produisaient, j’étais dedans, mais quand la crise prenait fin, je profitais de la vie. Et c’est ce que j’ai fait.

Arthur Higbee est né le 26 juin 1925 à Chicago, dans l’Illinois. Il a grandi à Detroit, a servi dans la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu’opérateur radio à bord d’un LST (Landing Ship Tank). Higbee aimait la vieille blague selon laquelle LST signifiait en fait Large Stationary Target (ndlr : grosse cible stationnaire).

Il a été diplômé de l’Université du Michigan en 1949 en histoire américaine. « Ma génération de journalistes ne croyait pas aux écoles de journalisme. » Mais, il a passé la plupart de son temps en tant que journaliste et rédacteur en chef pour le journal universitaire, The Michigan Daily.

Il travaille d’abord comme reporter pour le Times Herald de Port Huron (Michigan) (28 000 exemplaires), puis dans les bureaux de l’United Press International (UPI) à Detroit (1950-1953), Londres (1953-1955), Paris (1955-1960), Le Caire (1960-1962) et Tokyo (1962-1964).

Il a rejoint Newsweek en 1964, en tant que rédacteur pour la section des nouvelles étrangères. Il a également été correspondant de Newsweek à Beyrouth de 1965 à 1967. Il a complété sa carrière en tant que rédacteur en chef à l’International Herald Tribune à Paris, aujourd’hui disparu.