Festival

FIGRA
A Douai, les écrans de la réalité

© Alain Buu

 Il y a désormais un « géant » de plus dans la ville bien nommée de Douai et ce n’est pas un nouveau carnaval.

Non, c’est le Festival International du Grand Reportage d’Actualité et du documentaire de société « Les écrans de la réalité », qui depuis deux ans a trouvé un accueil plus que bienveillant en cette ville réputée du nord de la France.

Le FIGRA et son fondateur et délégué général, Georges Marque-Bouaret, qui sont au journalisme de quintessence visuelle ce que localement le musée de la Chartreuse est au patrimoine vivant de notre richesse muséale. La 29ème édition vient d’en attester, une fois de plus, et magistralement.

En ces temps de fake news, qui sévissent par dépêches successives de Kaboul à Moscou, le palmarès décerné le samedi 4 juin 2022 a fait de tous les publics rassemblés, (plus de 8000 entrées), des « militants de la vérité » selon le mot d’Hervé Brusini, parrain du festival.

En respectant la règle d’or de ses débuts : témoigner, résister, rassembler, ce festival fédère des réalisatrices et réalisateurs, des documentaristes ayant en commun une culture de l’excellence.

Rencontres bénéficiant toujours du ferme soutien de Georges Marque-Bouaret au photojournalisme plus que jamais indispensable à la manifestation de la vérité.

Dans l’écrin historique du musée de la Chartreuse, deux expositions exceptionnelles. « Cavaliers du vent » dAlain Buu et « Kaboul, sous la loi des taliban » de Pedro Brito da Fonseca, co-auteur et caméraman du film éponyme de Patrick de Saint-Exupéry, vont témoigner jusqu’au 20 juin 2022 du fossé qui chaque jour aggrave la situation désastreuse du peuple afghan sous le joug taliban.

Une symbiose voulue entre ces écritures journalistiques telle la synergie de toutes les équipes autour de Georges Marque-Bouaret, d’Auriane Aït Lasri adjointe à la culture à la mairie de Douai et de Guillemette Lagarde, directrice-adjointe du musée de la Chartreuse.

Afin de faire, chaque année, du FIGRA, un incontournable rempart de vigilance et de protection pour nos démocraties fragilisées par la montée de toutes les extrêmes.

« Pour mieux comprendre le monde et mieux se comprendre », devise plus que jamais porteuse du FIGRA à la veille de son 30ème anniversaire.                                        

Alain Mingam

Tous les articles d’Alain Mingam

     Site officiel du FIGRA

Tous nos articles concernant le FIGRA

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.