Hommage

Pierre Belfond
Editeur et patron d’agences est mort

Source: babelio.com

Pierre Belfond[1] est décédé dans les Yvelines, à La Celle-Saint-Cloud ce 24 mai 2022. On connait son talent et son culot d’éditeur de livres. Ces coups magistraux qu’évoque brillamment Alain Beuve-Méry dans Le Monde. Mais Pierre Belfond a également été un créateur d’agences d’illustration photographique.

J’ai eu à réaliser, en février 1973, pour la revue Gulliver, alors dirigée par Pierre Belfond et André Bercoff, rédacteur en chef, un reportage en Lorraine, à Knutange, en particulier dans une cité ouvrière proche de l’usine sidérurgique de Wendel. J’étais alors « journaliste engagé », c’est-à-dire partial, et « idiot utile[2] » à J’accuse – La Cause du Peuple. C’est mon ami et confrère Luc Bernard Chiche qui m’avait entrainé là. Et nous avions déjà vendu un papier à Bercoff sur l’insoumission.  Je ne sais plus si le reportage sur Knutange est paru dans Gulliver, mais ce fut mon premier papier publié par Le Monde d’Aujourd’hui de feu Pierre Viansson-Ponté et la seule fois où j’ai parlé à Pierre Belfond.

Bien des années plus tard, en 1982, le nom de Pierre Belfond revint dans mon quotidien. La Compagnie des Reporters, l’agence que je dirigeais alors, négocie avec Denise Fastout la reprise du bail commercial d’un local, 25 rue Michel Lecomte, à Paris, dans le Marais. Denise Fastout [3] vient alors de vendre à Pierre Belfond le fonds photographique de l’agence Snark International qu’elle a fondée en 1967. A l’époque, Denise Fastout est bien connue dans la presse comme iconographe et travaille avec Hélène Kouza [4] et Geneviève de Taragon. Elle a su s’entourer de photographes, de graphistes, d’écrivains, de réalisateurs de cinéma de qualité qui lui déposaient des documents pour diffusion. Il ne semble pas que « le Snark », comme on le nommait, ait réalisé des productions. Il s’agissait essentiellement d’une agence de dépôt. C’est ce très beau fonds que reprennent Franca et Pierre Belfond avec l’agence Edimedia.

L’agence photographique Edimedia [5] a été créée le 1er avril 1983 par Pierre Belfond et ses enfants Stephen, Jean-Daniel et Florence, pour rassembler le fonds du Snark International et celui de l’agence de presse Universal Photo acquis en mai 1978.

« Pierre Belfond, mon père s’intéressait beaucoup aux fonds photographiques et il a créé une nouvelle société en mai 1978 pour reprendre Universal Photo. » se souvient Jean-Daniel [6] l’un de ses enfants.

Florissante à ses débuts en 1949, l’agence de presse Universal Photo fondée par René Graillet avec deux photographes Albert Gaillourdet et René Hélier a survécu jusqu’à son dépôt de bilan en 1976 en fournissant à la presse des photos à la façon des agences Keystone et AGIP. Quand le marché a été bouleversé par Gamma, Sipa et Sygma, ces agences se sont trouvées en crise.

« A la fin de mon service militaire, en décembre 1979 il (ndlr : Pierre Belfond) m’a confié la direction de l’agence. Nous étions trois, Jean Moulia[7], qui était alors le rédacteur en chef et le tireur, Claude Stefan [8] le seul photographe et une secrétaire. [9]» .

« J’ai beaucoup appris à Universal Photo. J’ai refait tout le classement des archives dans des boites neuves et j’essayais de développer l’agence. J’ai entrepris un tour de France des quotidiens pour leur proposer un abonnement mensuel et un accès libre à toutes nos photographies, mais après une quarantaine de visites, je n’avais récolté aucun contrat ! En fait, les journaux cherchaient à se débarrasser des petites agences au profit de l’AFP qui, dans les années 1980, a relancé son service photo. A cette époque Il y avait déjà une rupture technologique, les quotidiens de province travaillaient avec le service de téléphoto de l’AFP. Même si j’avais réussi à équilibrer la gestion avec un chiffre d’affaires d’un million de francs, il n’y avait pas moyen de développer Universal Photo et nous avons arrêté la société dans les années 1990. »

Pierre Belfond a alors confié la diffusion du fonds photographique à Göksin Sipahioglu  de Sipa Press et il est toujours accessible à l’agence Sipa Press. La BNF détient également des épreuves de photographes qui ont collaboré à Universal Photo.

Edimedia a poursuivi son activité avec Hélène Kouza déjà responsable des relations commerciales de l’agence Snark International. Edimedia propriété de Franca et Pierre Belfond et leurs enfants, Jean-Daniel Frank Belfond, Stephen Belfond et Florence Belfond, ont cédé en 2001 les fonds à Alex Goldberg et James Clifts de la société anglaise Image Select International Ltd qui disparaitra en 2007, sans que l’on sache ce que sont devenues les archives.

Franca et Pierre Belfond sont des amoureux de l’édition mais aussi de l’illustration, de la photographie, du document. Dans les années Minitel, Stephen un de leurs fils, a été un pionnier du design, comme on dit aujourd’hui, pour introduire l’image dans la petite boite marron diffusée par le Ministère des Postes et des Télécommunications. Avant-gardiste il a développé le premier logiciel de graphisme pour créer des images pour le Minitel et a même édité le premier dessin animé en interprétant les œuvres du Marquis de Sade sur les 36 15 d’Hachette Filipacchi ! Une œuvre rare dans cette édition !

Autant dire que pour sa contribution à l’histoire des agences photo, j’adresse de respectueuses condoléances à la famille Belfond en deuil.

Michel Puech

En savoir plus sur les agences des Belfond

Universal Photo  – Snark International Edimedia

Notes

[1] Pierre Belfond (France, Paris 25 août 1933 – Yvelines, La Celle-Saint-Cloud 24 mai 2022)

[2] Terme utilisé par les militants gauchistes pour désigner ceux que le PCF appelait « compagnon de route ».

[3] Denise Fastout née Denise York (France, Vernouillet, 17 mai 1924 – Saint-Julien-de-Civry, 13 septembre 2010)

[4] Hélène Kouza née Gonzalez Reixats (France, La Ciotat, 6 décembre 1945 – Villejuif, 12 novembre 2020)

[5] Edimedia 58 rue Beaubourg, Paris 3ème arrondissement

[6] Jean-Daniel Belfond, éditeur, entretien avec l’auteur en janvier 2021

[7] Jean Moulia (France, Paris, 11 mars 1906 – Paris, 26 novembre 1992), journaliste directeur d’Universal Photo

[8] Claude Stefan (Troyes, 3 janvier 1952), journaliste photographe (CCIJP n°34 220)

[9] Jean-Daniel Belfond, éditeur, entretien avec l’auteur en janvier 2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.