Hommage

Les adieux à Francis Apesteguy

France, Les Mureaux, mardi 8 février 2022 – Cérémonie pour Francis Apesteguy. Photo ©Mohamed Lounes

Ils n’étaient pas tous là, loin s’en faut, tant il est exact que le photojournaliste Francis Apesteguy était connu dans le monde entier de la Presse ; mais ils étaient nombreux ce mardi 8 février 2022 au crématorium des Mureaux (Yveline). On lira ci-dessous le mot posté sur Facebook par sa fille Justine. On verra les émouvantes photographies de Peter Turnley, mais pour l’ouverture, j’ai choisi cet instantané iconoclaste de Mohamed LounesThomas Haley, ancien confrère de Sipa Press, se précipite pour ne par rater le départ de Francis…  Elle aurait amusé Apes, je le crois. Un dernier mot pour m’étonner du silence de la Presse. Mis à part Actu.fr, Phototrend, Le Quotidien des Arts…  Rien dans Paris Match ni dans les quotidiens nationnaux ! L’AFP répond a la famille le lendeamain de la cérémonie qu’il aurait fallu prévenir plus tôt ! Heureusement, l’hebdomadaire des familles royales et du gotha Point de Vue, image du monde sauve la presse écrite de la honte. M.P.

 

« Hier, nous avons dit adieu à Papa »

France, Les Mureaux, mardi 8 février 2022 – Cérémonie pour Francis Apesteguy – Photo ©Peter Turney

 

 

Une journée pleine d’émotions. Plus de 120 personnes présentes dans un crématorium bondé pour lui rendre un dernier hommage.

Des témoignages très touchants et plein d’élégance peignant le portrait d’un ami facétieux, d’un pote loyal et d’un camarade combatif.

Alors que la cérémonie touchait à sa fin, tous ses amis photographes ont entouré le cercueil, puis formant une haie d’honneur, ont commencé à applaudir. Les larmes coulaient sur mes joues et mes mains ont suivi le mouvement, et Papa est parti sous un tonnerre d’applaudissements. C’était magnifique. Ciao l’artiste.

Après cela, ce fut le tournis des anecdotes souvent très drôles, des présentations à des inconnus qui nous avaient pourtant souvent vues petites dans les couloirs de Gamma, et surtout des remerciements, nombreux, pour les combats de Papa qui ont porté leurs fruits. “Aujourd’hui, j’ai une retraite grâce à Francis”, cette phrase nous a été répétée une quinzaine de fois. Bravo Papa.

Ce matin, je suis épuisée mais apaisée.

Avoir compris et accepté l’idée que Papa était un homme tourmenté et un père absent, mais était un grand photographe et un sacré bonhomme qui méritait un bel hommage… Ne pas s’être laissées Amélie et moi gagner par la rancœur qu’auraient pu nous laisser ses absences, s’être donné du mal pour faire de ce dernier hommage un moment de recueillement mais aussi de convivialité et de mise en valeur de son travail, me laisse grandie et sans regret.

Merci à Sylvie, à JB, à Alain, à Nathalie et à Marc pour vos témoignages poétiques, émouvants et si sincères.

Merci à Alexis Duclos pour ses mots d’une justesse absolue et la petite imitation glissée sournoisement au milieu qui m’a arraché un éclat de rire.

Merci à Christian Paris de me laisser le souvenir d’un Papa Cyrano, d’un homme qui disait “Non merci”, dédaignant d’être le lierre parasite.

Dire “Au revoir Papa” n’était pas chose facile.

Tous ensemble, nous l’avons fait avec dignité et panache.

Justine Apestegu

 

 

De gauche à droite, en bas: Laurent Maous, Alain Benainous, Pascal Le Segretain, Alexis Duclos, Amélie Apesteguy et Justine Apesteguy avec le portrait de leur père Francis, Alain Buu, Gilles Bassignac, Tom Haley, Mousse, Bernard Wis, Eric Bouvet. De gauche à droite, rang du milieu: George Merillon, Frédéric Lafargue, Raphaël Gaillarde,Jean-Michel Turpin, Dominique Faget, Daniel Simon, Jean-Gabriel Barthélémy, Gérard Schachmès, Pierre Aslan, Peter Turnley, Bruno Bachelet, William Stevens, Sylvie, George de Keerle, Bernard Bisson De gauche à droite, rang du fond: Noël Quidu, Pierre Villard, Thierry Chesnot, Laurent Rebours, Frédéric Reglain, Patrick Siccoli, Mete Zihnioglu, Bernard Bakalian, Jacques Witt, François Darmigny, Romuald Rat. Photo et légende ©Marion Mertens

 

 

Voir  le site officiel de Francis Apesteguy

Ses archives chez Hans Lucas

Tous nos articles concernant Francis Apesteguy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.