Fronts

Marie Dorigny, les migrants, son cri.

Displaced / Lesbos, Greece. Moria is the first ‘hotspot’ centre for registering their arrival in Europe. It is also where they are first separated according to nationality.


Ecouter Marie Dorigny

Marie Dorigny au Festival Photoreporter St Brieuc (c) Geneviève Delalot

En 2016, Marie Dorigny réalise un reportage spécifique sur les migrants.

Elle a commencé par suivre les femmes à leur arrivée sur les plages de l’Ile de Lesbos, puis dans un centre d’enregistrement devenu un centre de rétention : le camp de Moria.

Après son périple l’a conduite à la frontière entre la Macédoine et la Grèce, les villes de Guevgueliya et Dimini.

Puis ce fut la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche et enfin le centre de réfugiés de Munich.

Choses vues, l’innommable, l’insondable, le laid, toutes les couleurs de l’incompréhension gagnent la photographe.

Ce travail fut réalisé à la demande du Parlement Européen.

Jean-Louis Vinet

Voir les photos de Marie Dorigny sur le site de Myop

Tous nos articles concernant Marie Dorigny

 

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.