Histoire

La formidable histoire des correspondants de guerre par Adrien Jaulmes

Bayeux, Normandie, octobre 2018 – Portrait et bottes de William Howard Russell, un pionnier envoyé spécial du London Times avec l’expédition franco-britannique contre la Russie en 1854 – Exposition Raconter la guerre , organisée à l’occasion de la 25e édition du Prix Bayeux à l’origine de l’ouvrage -Photo Michel Puech

A l’occasion du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, Adrien Jaulmes, grand reporter au quotidien Le Figaro publie la première grande histoire de ceux qui racontent les guerres. Un ouvrage où l’enquête érudite se mélange au meilleur de la littérature journalistique, qui plus est, richement illustré. Une référence.

« Si je le pouvais, je ferais exécuter tous les journalistes.

Mais je suis sûr qu’on aurait alors des nouvelles de l’Enfer dès le petit déjeuner. » 

Général William Sherman

« Le journalisme de guerre est un curieux métier. Il consiste à aller vers la guerre quand tout le monde la fuit, à se rendre sur la ligne de front sans intention d’y combattre ou de soigner, juste pour raconter ce qui s’y passe. » Il faut, comme Adrien Jaulmes, bien connaitre les guerres et les reporters pour, en une phrase, résumer le mystère des correspondants de guerre.

Le public, bercé par le cinéma et les séries télé, croit trop souvent que les « envoyés spéciaux », les « rapporteurs de guerre » comme s’est nommé Patrick Chauvel, sont des stars du journalisme grassement payés, occupés à séduire de belles personnes en sirotant des cocktails à la terrasse de grands et exotiques hôtels.

L’ouvrage d’Adrien Jaulmes remet les pendules à l’heure.

« Pendant 175 ans, les reportages de guerre, écrits et photographiques, puis radiodiffusés et filmés, ont servi de brouillon à l’Histoire. » rappelle opportunément l’auteur qui a fait moult recherches pour la magnifique exposition « Raconter la guerre » dont il a été le commissaire à Bayeux en 2018.

Exposition Raconter la guerre , organisée à l’occasion de la 25e édition du Prix Bayeux à l’origine de l’ouvrage -Photo Michel Puech

On ne va pas ici faire un mauvais résumé de la somme de connaissances accumulées par Adrien Jaulmes. Il brosse un panorama en même temps qu’il nous raconte de fabuleuses aventures. De l’action, certes. Du risque partagé. Du sang évidemment. Et, pourquoi pas des larmes, quand l’ouvrage d’Histoire s’aventure dans le contemporain blessé.

Ah, encore un compliment, pour faire bon poids, et avec raison, on découvre aussi de grandes correspondantes de guerre.

Michel Puech

Raconter la guerre d’Adrien Jaulmes

Editions des Equateurs

paru le 6 octobre 2021

25.00 €

ISBN 978-2-84990-758-0

e

Du même auteur, chez le même éditeur:

Amerak, Équateurs, 2009.

Sur les traces de George Orwell, Équateurs, 2019.

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.