Business

Allemagne, l’agence photo Action Press achète DDP Images

lf Schmidt-Funke et Katharina Doerk de DDP Images, Ulli Michel d’Action Press, Jean-Michel Psaila d’Abaca, Eglish Mete Zihnioglu de Sipa (Documents d’archives) – Photos (c) Geneviève Delalot, Action Press, DDP Images.

L’agence de presse allemande Action Press de Francfort-sur-le-Main a signé le 2 septembre 2021 un accord d’achat de 100% du capital du Groupe DDP images. Une opération qui vise à faire face à la concurrence des agences Imago et DPA.

En France, on a connu le Groupe DDP images et, en particulier, Ulf Schmidt-Funke et Katharina Doerk, lors des rocambolesques démêlés de Sipa Press avec l’agence allemande DAPD en 2011. En résumé : deux financiers, Peter Low et Martin Vorderwülbecke, avaient créé une agence de presse, DAPD en reprenant en Allemagne, puis en France des services d’Associated Press et fait main basse sur Sipa Press et Sipa US à la faveur du désengagement du Groupe Fabre.  Ils voulaient dévorer l’AFP !

Durant leurs heures de gloire les deux financiers avaient également acquis l’agence DDP Images, fondée par Katharina Doerk et Ulf Schmidt-Funke, et nommé Ulf Président de Sipa press et Katharina vice-Présidente !  Il faut dire que le couple connait le métier, ce qui n’était pas le cas des deux financiers. Katharina Doerk est la fille de Helmut Doerk, fondateur de l’agence Action press qui vit maintenant en Espagne.

Ulf Schmidt-Funke n’avait pas perdu son temps à la tête de Sipa. Il s’était vendu… Enfin il avait vendu au nom de Sipa et acheté au nom de DDP Images, Sipa US !  L’abus de biens sociaux étant passé à la trappe dans la déconfiture de DAPD, les actionnaires actuels de Sipa Press ont mis des années pour racheter, pour une somme rondelette, Sipa US à DDP ImagesSipa devait impérativement retrouver l’usage de sa marque aux Etats-Unis.

Pendant ce temps, Katharina et Ulf ont créé leur Groupe DDP pour coiffer DDP Images d’Hambourg, les agences Laif de Cologne et Stella Pictures de Stockholm ainsi que Picture Press, Intertopics, sans oublier les syndications des photos de The New York Times, USA Today, The Sun, The Times, The Sunday Times, Mondadori Photo, Gruner+Jahr, Klambt Media Group….

Pour compléter leur tableau de chasse, le couple est entré en relation avec Jean-Michel Psaïla, le patron de l’agence Abaca Press à Paris. Ensemble, ils ont pris des participations dans l’agence suédoise Stella Press, et Ulf Schmidt-Funke a acheté pour 200 K€, 17 % de l’agence de presse Abaca. La participation dans Abaca est au nom de Mediac, une autre société de Ulf Schmidt-Funke, et Action Press n’est donc pas partie prenante au capital d’Abaca. Cependant, précise Jean-Michel Psaïla « ma participation dans Stella me rend de fait actionnaire d’Action Press. »

L’acheteur, Action Press est la société-mère de l’agence photo Action Press International, fondée à Hambourg en 1970 par Helmut Doerk, le père de Katharina. Le prix d’achat du Groupe DDP n’est pas connu mais il se situerait entre 2 et 5 millions d’euros. Le financement serait apporté par des capitaux d’emprunt nouvellement levés, fournis, entre autres, par un fonds financier Deutsche Balaton.

Les professionnels s’attendaient plutôt au rachat d’Action Press par DDP plutôt que l’inverse. Il semble qu’Action Press était en moins bonne situation financière que DDP Images. Action Press est maintenant géré par Ulli Michel, un ancien photographe. Ulf Schmidt-Funke reste en poste pour faciliter la fusion des deux agences face à la rude concurrence tarifaire des agences Imago et DPA.

Il reste une inconnue : que fera Ulf Schmidt-Funke de ses capitaux à l’avenir. Katharina est sortie du métier pour rejoindre sa famille en Espagne. Ulf prendra-t-il sa retraite ou rachètera-t-il d’autres agences ?

Michel Puech

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.