Sur les fronts

Le photojournaliste Majid Saeedi libéré après 25 jours d’arrestation

Mis à jour le 19 septembre 2021 par Redaction

La main de Majid Saeedi avec les traces du tampon de sa libération – Photo (c) Majid Saeedi

Précision 15/09/21 : Majid Saeedi a été libéré. Sur Facebook il précise: “Aujourd’hui, après 25 jours, j’ai été libéré, le comportement de l’équipe des enquêteurs de renseignement IRGC qui venait de Téhéran était très respectueux …/…Je n’ai rien fait d’illégal et j’ai été arrêté dans une zone près de la frontière.”

Hôtel de Ville de Paris, 17 janvier 2014, Majid Saeedi reçoit le Prix Lucas Dolega – Photo (c) Geneviève Delalot

Le photographe Alfred Yaghobzadeh a sonné le tocsin dès hier sur Facebook: « Selon certaines informations Majid  Saeedi, a été arrêté par les forces de sécurité à Khoy dans la province de l’ouest de l’Azerbaïdjan occidental depuis plusieurs jours »

Majid Saeedi  aurait été arrêté à Khoy le 18 ou le 25 août (date non confirmée) pour avoir photographié des réfugiés afghans alors qu’il avait toutes les autorisations nécessaires pour travailler selon des médias locaux :  le journal Sadaf Samimi, le journaliste ISNA / Twitter et l’Iranian Journalists Club′ l’auraient également confirmé.

Selon ces sources, Majid Saeedi s’était rendu en Turquie il y a quelques semaines pour photographier la situation des citoyens iraniens et afghans qui près de la ville de Khoy passent illégalement la frontière.

Voir également

 

Rectificatif

A la suite du communiqué de l’Ambassade de la République d’Azerbaïdjan en France publié sur Facebook samedi 11 septembre 2021 à 0h35, nous présentons nos excuses pour la confusion involontaire entre la République d’Azerbaïdjan et la région iranienne d’Azerbaïdjan occidental.

 

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.