PODCAST

Retour au pays de David Guttenfelder

Mis à jour le 11 septembre 2021 par Redaction

Autoportrait David Guttenfelder pour le New York Times

David Guttenfelder est un photojournalise américain connu pour avoir couver la Corée du Nord pour Associated Press. Retour aux USA, il raconte ce moment au micro de Jean-Louis Vinet

 

David Guttenfel autoprotrait Faebook

David Guttenfelder est américain. Durant 20 ans, pour Associated Press, il a couvert de très nombreux conflits dont le Rwanda et le Kosovo. Il fut le premier photographe occidental à être autorisé à travailler en Corée du Nord. Jusqu’à ce qu’enfin, il ouvre un bureau d’Associated Press (AP) en Corée du Nord.

Huit fois lauréat du World Presse Photo, multifinaliste du Prix Pulitzer, récipiendaire de très nombreux Prix, c’est enfin un photographe qui photographie la Corée du Nord avec son téléphone portable « car là-bas, dit-il, le mobile est moins intimidant qu’un gros appareil photo ».

Puis il diffuse ses photos sur Instagram. Son compte personnel, en 2016, était suivi par 900 000 personnes. Aujourd’hui, ils sont plus d’1 200 000.

En 2016, à Visa pour l’image, il présentait « Retour au Pays », aux Etats-Unis, donc. Après cette très longue absence, à 52 ans, il est aujourd’hui photographe pour le National Geographic. Il nous parle ici de ce retour, de cette Amérique retrouvée et revient sur la Corée du Nord.

Jean-Louis Vinet

Site de David Guttenfelder

Exposition retour au pays à Visa pour l’image en 2016

 

Cet entretien avec David Guttenfelder

a été enregistré lors du festival  Visa pour l’image à Perpignan en 2016 par

Jean-Louis Vinet

Traduction de Sergio

Montage, mixage, réalisation

Jean-Louis Vinet

ECOUTER TOUS NOS PODCASTS

 

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.