PODCAST

Eliane Laffont, the queen of french photojournalism in NYC (3ème partie)

Mis à jour le 11 septembre 2021 par Redaction

Eliane à Sygma NY in 1975 – Photo (c)Bridgitte Lacombe

Après le 1er épisode,  « On voit très tôt qui on va être », ou Eliane parle de sa jeunesse et le 2ème épisode ou elle tombe amoureuse de « New York c’est ma ville »,  dans ce nouvel épisode on entre dans le vif du sujet : la vente de photographie aux grands hebdomadaires américains.

3ème épisode : « Ne quittez pas, je vous le passe »

On ne parle pas de salaire. Je ne suis pas l’employée de Gamma affirme Eliane Laffont. Elle se paie au pourcentage sur les photos que Gamma lui envoie dans des enveloppes chaque semaine pour les vendre à la presse américaine.

C’est l’époque où les agences Black Star et Magnum travaillent en commande pour Time et Newsweek. Les photographes de Gamma partent en reportage en spéculation et donc leurs photographies arrivent à New York avant que les magazines aient décidé de passer une commande…  Avec une première garantie de 5000 dollars par mois, la carrière d’Eliane démarre en flèche.

(A suivre)

LES PODCAST D’A L’OEIL

Tous les épisodes

En cinq épisodes, Eliane Laffont a accepté de parcourir sa vie dans une conversation très libre au micro de Michel Puech. Réalisation Jean-Louis Vinet.

Eliane Laffont est née le 6 octobre 1942 en Bourgogne. Une enfance heureuse dans la nature. Puis, la voilà adolescente à Casablanca, au Maroc. Papa est un médecin psychanalyste réputé ami avec le père de Jean-Pierre Laffont. La jeune Eliane rêve d’un baroudeur, pas d’un macho, mais, un qui veut parcourir le monde. Ce sera le photographe Jean-Pierre Laffont, copain d’école d’Hubert Henrotte fondateur des agences Gamma puis de Sygma. Eliane Laffont, amoureuse de NY, va devenir la reine du photojournalisme « à la française ».

Le succès de Gamma et Sygma est une affaire de femmes.

C’est à Eliane et à sa copine Monique Kouznetzoff, « la reine du people », que l’on doit pour une bonne part l’incroyable succès des agences françaises au XXème siècle. Et, plus encore, le photojournalisme leur doit la bonne réputation des photographes et des agences parisiennes.

Tous nos articles concernant Eliane Laffont

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.