Entretien

Rencontre avec Goran Tomasevic de Reuters

Mis à jour le 11 septembre 2021 par Redaction

Visa 2015 Selection
L’oeil pétillant du reporter © Geneviève Delalot

Au Couvent des Minimes, dans le cadre de Visa pour l’image, Goran Tomasevic expose « Burundi : Three Times No ». Nous l’avons rencontré pour WGR.

 

Trois fois non pour une nouvelle élection d’un Président, qui comme d’autres en Afrique, veut modifier la constitution pour rester au pouvoir. Goran Tomasevic a suivi six semaines durant les très violentes manifestations de protestation. Mais il dit que c’est un de ses reportages les plus faciles…

Des Balkans à la Syrie, en passant par l’Irak, l’Afghanistan ou la Libye, ce reporter de l’agence Reuters est connu dans le milieu professionnel pour être toujours très près de l’action. Il en ramène des photos simples, fortes, qui marquent les esprits des lecteurs de la presse internationale.

 

goran burundi2
Burundi – “J’aime bien cette photo car elle montre la proximité des parties en conflit” explique Goran Tomasevic © Geneviève Delalot
Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.