Disparition de Michel vanden Eeckhoudt

Mis à jour le 17 avril 2015 par Michel Puech«Mon credo est très simple : des photos aux formes puissantes qui parlent très rapidement, même si elles peuvent avoir plusieurs lectures» Michel vanden Eeckhoudt

Michel vanden Eeckhoudt

Magicien du noir et blanc et de l’argentique

Photographe “à l’ancienne” selon ses propres mots, “magicien du noir et blanc et de
l’argentique” pour beaucoup, pendant plus de 30 ans, Michel vanden Eeckhoudt,
photographe membre historique de l’Agence VU’, (né en 1947) a construit des photographies
pures, élégantes, marquées par un humour constant.

Avec un sens très sûr de l’espace et de la distance juste et amusée au sujet, dans des
compositions tirées au cordeau, il savait transformer en photographies, souvent
mystérieuses, des moments du réel sans jamais verser dans l’anecdotique.

Qu’il photographie des animaux, des hommes, des lieux, des scènes de vie, il parvient toujours à nous surprendre en
voyant ce que personne avant lui n’avait repéré.
S’il provoque souvent un sourire, il suscite rapidement, derrière cette première réaction, bien des d’interrogations, sur la
nature de ce qu’il nous montre (son utilisation des reflets est à cet égard troublante) et sur le sens – ou l’absence de
sens – des attitudes ou des situations qu’il pointe du regard. Poétiques et graves, ces photographies de chiens -son
sujet de prédilection -, de singes, de chevaux… sont un étonnant mélange de poésie et d’humour, de beauté et
d’angoisse qui capturent la révolte et le désespoir, la folie et l’impuissance.

Il est l’auteur d’une douzaine de livres dont Duo (Nathan-Delpire, 2000), un Photo Poche (n° 110 -Actes Sud, 2006) et
en 2013, Doux-Amer (Éditions Delpire) qui a été exposé la même année aux Rencontres d’Arles dans le cadre d’une
importante rétrospective de son travail, à Paris (Galerie Camera Obscura) et en 2014, à Mérignac en Gironde et à
Meyrin en Suisse. Sa dernière exposition Sur la ligne au Conseil Régional Nord-Pas de Calais a fermé ses portes le 23
février dernier.

“Le regard de Michel Vanden Eeckhoudt est aigu et pénétrant, grave, tendre, mystérieux, drôle parfois, c’est le regard
d’un homme qui regarde le monde en y trouvant plus de questionnements que de réponses. Entre sourire et inquiétude,
c’est un regard unique. Un dernier mot, il est de lui, il sait que depuis toujours ses images voyagent “sur les ailes du
hasard et du doute”. »
Francine Deroudille (extrait de Michel vanden Eeckhoudt, Photo Poche 110 – Nathan-Delpire, 2006).
Régulièrement publiées dans la presse française et internationale, ses photographies font partie de nombreuses
collections privées et publiques : Fond national d’art contemporain, Frac Nord Pas-de-Calais, Maison Européenne de la
Photographie, Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites, Fondation Henri Cartier-Bresson, Musée de
la Photographie de Charleroi, Musée de l’Elysée de Lausanne…

 

Agence & Galerie VU’
Hôtel Paul Delaroche  58, rue Saint-Lazare, 75009 Paris

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.