ARTICLE

[CP] 20 Minutes: la grève est reconduite !


CLogo_SNJ-CGTommuniqué de presse : La rédaction de 20 Minutes réunie hier soir en assemblée générale a voté la reconduite de la grève. La direction n’a en effet pas souhaité retirer le PSE prévoyant la suppression du service photo et de la moitié du service prépresse. Treize postes sont concernés dont la totalité des reporters photographes.

La grève a, hors hiérarchie, été suivie par 90 % de la rédaction. L’intersyndicale SNJ- CGT et SNJ espère que la direction ne restera pas sourde à ces revendications. Les journalistes de 20 Minutes ont pendant cette journée de grève très clairement exprimé leur immense désarroi face aux orientations souhaitées par la direction, symbolisées par cette volonté de supprimer le service photo.

« La volonté de supprimer le service photo est une nouvelle preuve de la stratégie actuellement mise en œuvre à 20 Minutes : que ce titre devienne une « marque », un label sans journalistes. Ou juste ce qu’il faut pour assurer un simulacre de crédibilité », a déclaré l’intersyndicale SNJ-CGT et SNJ dans un communiqué.

Le SNJ-CGT apporte son soutien et sa solidarité aux journalistes de 20 Minutes. Cette grève, une première dans l’histoire du quotidien gratuit, empêchera la parution du titre aujourd’hui. Une nouvelle assemblée générale aura lieu à 11h ce mercredi.

Le SNJ-CGT appelle le Ministère de la Culture à intervenir dans le dossier. En effet Mme Filippetti s’est émue à plusieurs reprises de la situation catastrophique des reporters photographes. Comment peut-elle laisser un titre de presse, un quotidien, décider que la photographie n’est plus « stratégique » sans réagir ?

Montreuil, le 18 décembre 2013 SNJ-CGT

 

 SNJ-CGT, 263, Rue de Paris – Case 570 –    93514 MONTREUIL CEDEX

Tél. : 01.55.82.87.41 – 01.55.82.87.42 – 01.55.82.87.43 – Fax : 01.48.51.58.08

snj@cgt.fr

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.