ARTICLE

Pour le député François Rochebloine les photojournalistes sont des « chiens » !

Mis à jour le 5 mai 2020 par RedactionEn pleine Assemblée Nationale, le mercredi 3 avril 2013, jour des questions au gouvernement, François Rochebloine a insulté un groupe de photographes de presse accrédités auprès de l’Assemblée pour « couvrir » les débats. Lire les excuses du député en fin de billet.

“Comme un chien! dit-il, et c’était comme si la honte dût lui survivre” Frantz Kafka

Dans un communiqué de presse de ce jour, l’Union des Photographes Professionnels-Auteurs (UPP) relate les faits tels que le photographe Jean-Claude Coutausse les a rapportés.

Quelques minutes avant le début de la séance des questions au gouvernement, les photographes accrédités sont autorisés « à passer par l’hémicycle pour gravir un escalier étroit qui mène à une plate-forme à la droite du Président, afin de couvrir la période des questions au gouvernement. »

« Observant le groupe de photojournalistes, François Rochebloine, député de la 3e circonscription de la Loire, vient s’adresser à eux : « Cela fait 25 ans que je suis parlementaire, et à chaque fois que je vous vois, vous me faites penser à un groupe de chiens ! ». Nonobstant sa remarque insultante, le député Rochebloine va ensuite s’asseoir tranquillement dans l’hémicycle. »

« Les photojournalistes présents, travaillant pour des médias comme l’AFP, Reuters, Abaca, Maxppp, Sipa, Libération et Le Monde se sont sentis profondément humiliés, ils déplorent qu’à ce jour aucune excuse, ni aucun élément de réponse permettant d’expliquer cette parole indigne, n’aient été formulés et s’inquiètent de telles dérives, à l’heure, où, justement, la profession de photographe connait une crise sans précédent. »

« Ceux que le député François Rochebloine, élu de la République Française, traite de “chiens” en plein hémicycle, sont des journalistes qui exercent leur métier, possèdent la carte de presse, et sont accrédités par le service de presse de l’Assemblée Nationale. »

Ces faits sont détestables et révèlent l’idée que se font de la presse certains hommes politiques, particulièrement en ce moment où les affaires révélées par Mediapart dérangent profondément la classe politique.

François Rochebloine est député de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI). Il a soutenu Nicolas Sarkozy en 2012 et s’est opposé à la candidature d’Hervé Morin. Le 17 juin 2012, il est réélu député de la troisième circonscription de la Loire, avec 52,36 % des voix face à Philippe Kizirian, maire de Saint-Chamond. Il s’est également illustré en participant, du 2 au 4 novembre 2012 à Paray-le-Monial, à un séminaire fédérant les différentes organisations de droite et d’extrême-droite opposées au « mariage pour tous ».

Michel Puech

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.