Affaire SIPA/DAPD
Le tribunal sauve Sipa Press du désastre

Mis à jour le 3 décembre 2015 par Michel PuechJeudi 6 novembre 2012, le tribunal de commerce de Paris a placé l’agence de presse photo Sipa Press en redressement judiciaire en vue de trouver un repreneur. Les sociétés Sipa News et French Language Service (FLS) sont mises en liquidation.

Sipa News et FLS (ex-AP France) qui devaient entrer en concurrence avec l’Agence France Presse ont été mises en liquidation. La liquidation a été confiée à Maître Gorrias, qui est déjà intervenu dans la liquidation – toujours en cours – de l’agence Corbis-Sygma.

Jeudi 6 dec. 2012 – Dans les locaux de Sipa, compte-rendu de l’audience du Tribunal de commerce (c) Michel Puech

Durant la semaine précédant le Tribunal et jusqu’à ce matin, les salariés de Sipa News et de FLS avaient multiplié les initiatives pour sauver le projet initié par les actionnaires défaillants allemands d’une agence texte et photo destinée à concurrencer l’Agence France Presse (AFP). Ils ont appelé des députés socialistes à écrire au gouvernement en leur faveur, mais se sont heurtés à la résistance de députés proches de Laurent Fabius, lui-même proche d’Emmanuel Hoog, Président de l’AFP.

Les salariés de FLS, anciennement AP-France on fait également appel  à la direction de l’agence américaine Associated Press. (Voir nos précédents billets)

Mais au Tribunal de commerce, seul les chiffres comptent. Avec zéro chiffre d’affaires, l’ex-future concurrente de l’AFP, Sipa News, ne pouvait espérer un redressement judiciaire. Quant à FLS, le chiffre d’affaires d’environ 500 KE/an ne permettait pas de faire vivre la vingtaine de salariés.

Seule l’agence photo Sipa Press présente une situation « redressable ». Avec un chiffre d’affaires de plus ou moins 7 millions d’euros et la possibilité d’un nouveau plan de licenciement, la société fondée par Göksin Sipahioglu a des chances de trouver un ou des repreneurs maintenant qu’elle est débarrassée de ses fantasques investisseurs allemands de DAPD.

A suivre

 

MP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.