ARTICLE

Fedephoto en Divergence d’images

Mis à jour le 9 février 2019 par Michel Puech« Les photographes de l’Association Fedephoto sont heureux et fiers de vous annoncer l’ouverture de leur nouveau site de diffusion www.divergence-images.com » dit le communiqué. Un petit surf sur le Net montre que ce n’est pas simple.

 

S i le nouveau site www.divergence-images.com présente bien  les images de 85  photographes sur 87 de l’association Fedephoto, leur ancien site www.fedephoto.com présente  lui depuis le 1er décembre  21 photographes  de Réservoir photos un de leur concurrent!

 

Les anciens de Fedephoto sont là à www.divergence-images.com

Le site www.fedephoto.com héberge maintenant les photographes de Réservoir Photo

 

Petit rappel

Fedephoto est né à Paris en 2004, non comme une agence de presse, mais comme prestataire de service informatique pour les photographes. Les photographes paient une cotisation mensuelle variable selon le volume de photos en stock et les clients (presse, corporate etc.) téléchargent les images. Ensuite chaque photographe fait son affaire du tarif et de la facturation. Fedephoto, aujourd’hui devenu Divergence Images est également diffusé sur PixPalace.

20111013_Hommage-Goksin-Sipahioglu_382.jpg

Jacques Torregano avec Michel Chicheportiche (c) Geneviève Delalot

Pour les photographes historiques de l’ancien Fedephoto, Vincent Leloup et Jacques Torregano, les choses sont simples. «  Au départ Vincent et moi » dit Jacques Torregano « nous n’avions pas d’argent pour payer le serveur  alors nous nous sommes entendus avec  e-Gate. » Mais petit à petit les relations se détériorent. Nicolas Duran patron de e-Gate n’est pas, selon les photographes, prompte à faire évoluer le site. De son côté Nicolas Duran n’a pas voix au chapitre sur l’acceptation des nouveaux photographes. Lui, voit l’attrait financier de nouveaux  abonnements dephotographes, tandis que les anciens photographes de Fedephoto sont réticents à accepter de nouveaux confrères mais, néanmoins concurrents.

Finalement, Nicolas Duran crée Réservoir Photo, une copie du système de Fedephoto. S’en est trop pour les photographes fondateurs de Fedephoto, ils cherchent un nouvel hébergement et déménagent dimanche 1er décembre.

Pour meubler le vide, Nicolas Duran « bascule », à leur grand étonnement, les photographes de Réservoir Photo sur le site Fedephoto.

Qui a créé Fedephoto ?

« C’est moi et Vincent Leloup » dit Jacques Torregano. « C’est moi ! » dit Nicolas Duran…  Mais il y a un fait incontournable : c’est Nicolas Duran qui a déposé le nom Fedephoto et le nom de domaine! Il en est donc le propriétaire !

Une chose semble pourtant acquise, chacun restera sur ses positions, mais personne n’a semble-t- il envie d’aller à l’affrontement. Tant mieux, Réservoir Photo va donc continuer sa vie avec deux noms de domaines. Une surprise pour les photographes de Réservoir Photo qui n’ont semble-t-il été prévenus que dimanche midi au moment de la mise en ligne !

De leur côté, les membres de l’association Fedephoto, sont très occupés à faire connaitre leur nouveau nom de domaine : www.divergence-images.com et toujours sur PixPalace.

 

Michel Puech

Droit de réponse

De : Nicolas Duran
Envoyé : lundi 3 décembre 2012 11:44
Objet : Article Fedephoto / Reservoir Photo

Bonjour Michel,
Rectificatif important à votre commentaire sur votre propre article, les photographes de Reservoir Photo ne sont pas surpris, ils étaient pour la plupart au courant, car je les avais appelé pour les avertir.Certains (3) ont décidé de choisir de ne pas apparaitre sur le site Fedephoto et je respecte ce choix.
Vous auriez pu m’envoyer un lien pour l’article… c’est la moindre des choses.
Cordialement,
Nicolas Duran
http://www.fedephoto.com

Voir

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

1 Response

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.