AP-France: Le choix pour tous

Mis à jour le 8 août 2012 par Michel PuechCommuniqué de presse : source l’Intersyndicale SNJ/CFDT/CGT d’AP-France

Depuis plus de quatre ans, la direction d’AP-France mène une politique active et arbitraire de fermeture par anticipation de son service français, dont elle aura à répondre tôt ou tard devant les tribunaux.

Par son incompétence, son amateurisme, ses tergiversations, son arrogance, son refus du dialogue social, la direction d’AP-France a perdu, au fil des ans, des millions d’euros qui auraient pu et dû être consacrés à une relance de son service français.

Au lieu de quoi, la direction d’AP-France a préféré aggraver délibérément le déficit de ce service, désertant ses responsabilités et ses obligations d’employeur, avec l’espoir cynique de rendre inéluctable la fermeture de ce service.

C’était compter sans le professionnalisme de la rédaction du service français qui, malgré quatre années de conditions de travail fortement dégradées et d’incertitude totale sur son avenir, a maintenu envers et contre tout la qualité du fil fourni aux abonnés.

Aujourd’hui, la direction d’AP-France croit pouvoir « céder » le service français et ses salariés à un repreneur allemand, DAPD-Sipa, sans leur demander leur avis, sans leur laisser le choix d’y aller ou pas, sans réparer le préjudice causé par ces quatre années de souffrance.

A vouloir imposer aux salariés une « cession » contre leur gré, la direction et son partenaire foncent droit dans le mur et courent à l’échec. Quel repreneur pourrait être intéressé par une équipe hostile ?

En envisageant ce nouveau projet de cession, la direction d’AP-France oublie deux données fondamentales :

–          Que la rédaction y est fermement opposée, comme elle l’a écrit dans une motion en date du 27 octobre 2011

–          Que la forme juridique du service français ne le permet pas, comme les tribunaux saisis en contestation d’un tel projet le montreront

La seule solution est d’associer dès à présent le personnel, ses représentants et les organisations syndicales aux projets et négociations en cours.

En cas de passage en force, la direction d’AP-France les trouvera une nouvelle fois en travers de son chemin. Le personnel du service français, ses représentants et l’Intersyndicale SNJ/CFDT/CGT s’opposeront par tous les moyens à leur disposition à un projet qui ne leur conviendrait pas.

Communiqué  de l’Intersyndicale SNJ/CFDT/CGT

A Paris, le 9 novembre 2011

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.