Article

Les agences photo s’adaptent au Web et explorent de nouveaux formats

Mis à jour le 7 septembre 2011 par Michel PuechREVUE DE PRESSE : Les agences photo s’adaptent au Web et explorent de nouveaux formats  par Nicolas Rauline in Les Echos du 6/09/2011

 

Les agences photo s’adaptent au Web et explorent de nouveaux formats
Face à la crise du secteur, les agences traditionnelles explorent de nouveaux genres, exposés à Perpignan ces jours-ci lors du 23e Festival international de photojournalisme Visa. Tout en laissant la photo au centre de leur dispositif.
Prises de vue panoramiques, vidéo en 3D, caméras infra-rouge, relais sur les réseaux sociaux… Pour la couverture du mariage de Kate Middleton et du prince Harry, l’agence photo Getty a déployé des moyens qui vont bien au-delà de son activité traditionnelle. « Les sites Web de nos clients sont très demandeurs de ces nouveaux formats, explique Adrian Murrell, vice-président et responsable éditorial de Getty Images. Mais nous ne le faisons que si cela apporte quelque chose dans le traitement de l’information. » Afin de lutter contre la baisse des budgets photo des journaux et magazines, les agences proposent de plus en plus d’apporter de nouveaux services. A commencer par la vidéo, bien sûr, mais pas seulement. « On parle de crise du secteur, mais il s’agit surtout de nouvelles opportunités, souligne Adrian Murrell.

Bien sûr, les journaux ne paieront plus jamais 300 dollars pour une seule photo. Mais il y a désormais une palette de services que l’on peut leur apporter, notamment pour leurs sites Internet. » Ainsi, toujours pour le mariage royal, sur les clichés pris par Getty en haute définition et publiés sur les sites de leurs clients, les personnes présentes pouvaient s’identifier, lier leur image à leur compte Facebook et ainsi entamer une discussion autour des images. Et ce sont ces nouveaux services qui seront monétisés et permettront peut-être, un jour, de compenser la baisse des revenus tirés de la presse écrite.

A Perpignan, où a lieu jusqu’au 11 septembre le 23 e Festival international de photojournalisme Visa pour l’image, ces nouveaux formats ont trouvé leur place. Un prix du Webdocumentaire est remis depuis trois ans par France 24 et RFI. Et plusieurs conférences étaient organisées, cette année, sur le thème de l’évolution multimedia de la photographie.
Une nouvelle jeunesse

Mais, contrairement aux prophéties annonçant l’avènement de la vidéo, le format photo reste la base de ces activités. « Nous sommes une agence multimedia, mais tout part de la photo. Elle permet de capter des moments plus intenses », explique ainsi Brian Storm, fondateur de MediaStorm, qui fournit des formats multimedia à des clients comme MSNBC, Hulu ou le « Washington Post » depuis 2005 et produit ses propres Web documentaires. Et, avec l’apparition des tablettes, la photo retrouve une nouvelle jeunesse.

Les magazines ont besoin d’images de qualité pour leurs applications iPad et pourraient de nouveau miser sur le format, enrichi par les possibilités de ces nouveaux outils. Pas encore, pourtant, de quoi assurer l’avenir des quelque 1.300 photojournalistes recensés en France. Mais tous ont souligné, ces derniers jours à Perpignan, au cours des rencontres de ce festivalqui leur est dédié, la nécessité de s’adapter…

NICOLAS RAULINE À PERPIGNAN, Les Echos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.