EDITORIAL

Liquidation de l’agence Sygma: cinq photographes poursuivent Corbis

Mis à jour le 18 août 2011 par Michel PuechRevue de presse: Liquidation de l’agence Sygma: cinq photographes poursuivent Corbis de Agence France Presse (AFP) le 26 juillet 2011, Lire notre information du 29 juin 2011 in La lettre de la photographie

PARIS — Cinq photographes de l’ancienne agence Sygma ont porté plainte contre le groupe américain Corbis pour contester les conditions de la mise en liquidation judiciaire en 2010 de Sygma, un des anciens fleurons français du photojournalisme, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Ils accusent le groupe de Bill Gates, qui avait racheté Sygma en 1999, d’avoir “délibérément vidé de sa substance et de ses sources de revenus” cette agence rebaptisée Corbis-Sygma, a indiqué à l’AFP leur avocat, Me Jean-Philippe Hugot, confirmant une information du Figaro.

Les photographes français Dominique Aubert, Philippe Ledru et Michel Philippot, l’Israélien Moshe Milner et le Britannique Derek Hudson accusent Corbis Corporation d'”organisation frauduleuse d’insolvabilité, d’abus de confiance et d’abus de bien social”.

A l’origine de cette plainte, la liquidation de Sygma en mai 2010 et, selon Me Hugot, “sa justification douteuse” par Stefan Biberfeld, le gérant de l’agence, qui avait en partie imputé son incapacité à payer ses créanciers par un jugement de la cour d’appel de Paris sur un contentieux concernant la perte d’images d’un ancien photographe de Sygma.

Dominique Aubert, photographe reporter à Sygma de 1987 à 1995, avait demandé en 2003 une restitution de son matériel et de son oeuvre. La justice avait constaté que certaines images avaient été perdues et Corbis avait été condamné en appel en avril 2010 à lui verser 1,5 million d’euros de dédommagements.

Or pour Me Hugot, l’insolvabilité de l’agence tenait davantage à la politique d’archivage de Corbis Corporation qui, à partir de 2002, a incité les photographes de Corbis-Sygma -une société de droit français- à lui céder l’exploitation de leurs photographies archivées, contre le versement de droits d’auteurs.

Environ 75% des photographes de l’agence ont accepté la proposition, selon Me Hugot.

“On a délibérément vidé de sa substance et de ses sources de revenus Corbis-Sygma, et ce sans lui verser de contrepartie”, affirme l’avocat. “Au-delà, c’est une partie du patrimoine français qui a disparu car les millions de négatifs et clichés appartiennent aujourd’hui à l’américain Corbis.”

Contacté par l’AFP, le groupe Corbis a dit n’avoir pas connaissance de cette plainte.

L’agence Sygma, qui fut l’une des plus grandes agences photographiques avec Sipa et Gamma, avait été fondée en 1973 par Hubert Henrotte après un conflit avec l’agence Gamma.

Après avoir connu un âge d’or dans les années 80, le photojournalisme souffre aujourd’hui d’un manque de débouchés.

Copyright © 2011 AFP. Tous droits réservés.

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.