Tallès Olivier

James Keogh, retour d’Ukraine

Mis à jour le Par
Alors que le cessez-le-feu est en vigueur depuis le 15 fevrier 2015, dans les bois Ouglegorsk, des batteries de 152 mm tirent sur les positions de l'armee ukrainienne situe a quelques kilometres. Les obus de 152 mm pèsent 47 kg avec une charge de 11 kg de poudre pour les propulser.  Photographie ©
Alors que le cessez-le-feu est en vigueur depuis le 15 fevrier 2015, dans les bois Ouglegorsk, des batteries de 152 mm tirent sur les positions de l’armee ukrainienne situe a quelques kilometres. Les obus de 152 mm pèsent 47 kg avec une charge de 11 kg de poudre pour les propulser.
Photographie © James Koegh

James Keogh fait partie de cette génération de photojournalistes qui a émergé durant les révolutions arabes. Beaucoup se retrouvent aujourd’hui dans le Donbass, en Ukraine. Parti en freelance avec Olivier Tallès de La Croix, il a photographié « cette guerre en Europe » du côté gouvernemental et du côté des « pro-russes ».

Lire la suite