Leroy Jean-François

Jean-François Leroy est né le 3 octobre 1956. Journaliste, passionné de photographie, il a collaboré aux magazines Photo-Reporter, Le Photographe, Photo-Revue et Photo Magazine. Dans les mêmes temps, il fait des reportages pour l’agence Sipa Press.
En 1988, il devient agent de Dominique Issermann.
En 1989, aux côtés de Yann Arthus-Bertrand, il réalise « 3 jours en France« , une opération qui peint le portrait de la France en 1989, 150 ans après l’invention de la photographie.
Depuis septembre 1989, il organise le Festival International de Photojournalisme « Visa pour l’Image – Perpignan ».
De 1997 à 2009, il s’associe au groupe Hachette Filipacchi à travers la société Images Evidence qu’il rachète en juillet 2009 et dont il est président.

Photojournalisme : un Visa entre grogne et espoir

Visa pour l'image 2015
Le fameux “2ème étage” du Palais des congrès où se rencontrent les professionnels du photojournalisme. © Geneviève Delalot

La 27ème édition du festival Visa pour l’image se déroule jusqu’au 15 septembre 2015. Le premier week-end a été marqué par une hausse de la fréquentation des expositions de 22%. Plus de 133 000 € de prix ont été remis aux photojournalistes. Le festival sort de la morosité, mais l’avenir reste incertain.

Continue reading

Le World Press Photo disqualifie le photographe Giovanni Troilo

giovanni-troilo
Photo (c) Giovanni Troilo

Chaque année, la communauté internationale du photojournalisme s’échauffe sérieusement après l’attribution des très convoités prix du World Press Photo. Cette année, suite à une protestation du maire de Charleroi, l’organisation a disqualifiée mercredi 4 mars le photographe primé dans la catégorie « Problématiques contemporaines » après une ridicule valse hésittion.

Le World Press sur une pente glissante par Thomas Haley

Continue reading

Images de guerre, guerre des images

James-Folley-Syrie
Capture d’écran de la vidéo mise en ligne par l’Etat islamique

Logo-Visa-2014La 26ème édition du festival de photojournalisme Visa pour l’image débute ce week-end à Perpignan, deux semaines après l’ignoble exécution du photographe américain James Foley par les terroristes de l’Etat islamique . Encore une fois, la diffusion des images de violence pose question.

Continue reading