Gérard-Aimé, photojournaliste (1943-2018)

Le photojournaliste Gérard-Aimé. Photo (c) M-D Puech / Fotolib
Le photojournaliste Gérard-Aimé.
Photo (c) M-D Puech / Fotolib

Gérard-Aimé est un photojournaliste français, co-fondateur du collectif Boojum consort , de  l’agence de presse Fotolib (1973-1978). Gérard-Aimé est né le 18 septembre 1943 à Livron (Drôme) et décédé le 11 mai 2018 à Valence (Drôme).

Il débute dans le journalisme et la photographie dès ses études secondaires à Valence. Il crée avec quelques amis une revue “La jeune critique” ou il écrit des articles sur les films que projette le ciné-club qu’ils ont également créé.

Mais c’est à Nanterre, au début des années 60,à l’Université que Gérard-Aimé débute dans le photojournalisme d’abord militant pour les organes des Jeunesses Communistes Révolutionnaires (JCR) puis professionnellement pour l’agence de presse APIS.

Marc Kravetz, qu’il a connu à l’UEC, lui présente Jean-Jacques Brochier et il entame une collaboration avec le Magazine Littéraire pour lequel il photographie Sartre, Foucault, Malraux etc.  Dans le même temps, il collabore à l’Idiot International de Jean-Edern Hallier puis à J’accuse, à La Cause du Peuple et nombre de publication de gauche et d’extrême gauche.

Avec le photographe Horace, il donne des cours de photojournalisme et cofondera le collectif de photographes Boojum Consort.

A la création de Libération, il cofondera l’agence de presse Fotolib, première agence photo lié au quotidien. Il en sera le pdg de 1973 à la fermeture de l’agence en 1978.

Il travaillera ensuite à Canal, le journal de la Mairie de Pantin.

Tous nos articles concernant Gérard-Aimé

Notre dossier sur l’agence de presse Fotolib

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.