Cohen Robert, photographe, fondateur de l’AGIP

 

Robert Cohen

 

Robert Cohen, photographe, fondateur de l’agence AGIP

Robert Cohen est arrivé à Paris en 1929. Il a travaillé pour l’agence ROL  puis a créé l’Agence d’illustration pour la presse (AGIP). Il a vendu son fonds d’archives à l’agence Rue des Archives qui poursuit l’exploitation. Nous ignorons sa date de naissance et celle de son décès (Merci de votre aide).

Continue reading

Mais qui est Robert Cohen, fondateur de l’agence photo AGIP ?

Robert Cohen
Robert Cohen à son bureau (c) Rue des Archives / AGIP

En 1929, c’est un migrant parmi tant d’autres. Il vient de Salonique. Robert Cohen va construire, en une vie, un fonds de photographies de presse de la période humaniste. 3 millions de clichés. Témoignages, hommage.

Continue reading

Photojournalisme : un Visa de combat ?

57

Alors que s’ouvre à Perpignan la 27ème édition du Festival international du photojournalisme Visa pour l’image, la Société civile des auteurs multimédia (Scam) rendra public jeudi 3 septembre 2015 un « Livre noir du photojournalisme », une étude menée par Béatrice de Mondenard, qui fait le point sur l’état de la profession.

Continue reading

L’agence Rue des Archives, un fonds de photographies humanistes, vendue à la Bridgeman Art Library

Le Vice et Vertu de RogerVadim avec Catherine Deneuve etJean Pierre Honore  en 1962
Le Vice et Vertu de RogerVadim avec Catherine Deneuve etJean Pierre Honore en 1962 © Rue des Archives / AGIP

La France d’avant-guerre, la Libération de Paris, les stars, les vedettes et les petites gens des années 1930 à 1980, l’agence photo Rue des Archives a tout ça en stock, scanné et légendé. Une agence photo qui se porte bien ! Bénéficiaire, elle a été vendue, le 6 mars 2015, au britannique Bridgeman Art Library.

Continue reading

Gilles Caron, le photojournaliste

Présentation de la Fondation Gilles Caron – Visa 2010 (c) Geneviève Delalot

A l'oeil est gratuit dans le Club Mediapart, ça ne vous empêche pas de vous abonnez au journal !Après une guerre d’Algérie dans les paras (1960-1962), Gilles Caron va, en cinq années de reportages pour  trois agences de presse, constituer ure œuvre photojournalistique que la Fondation Gilles Caron s’emploie activement à mettre en valeur. Une œuvre de jeunesse brutalement interrompue par sa disparition en 1970. Continue reading