Agence CIRIC, Le Groupe Bayard accepte une réunion avec les photographes

Mis à jour le 23 décembre 2020 par Redaction

Le Groupe Bayard a accepté le principe d’une réunion en visioconférence le lundi 21 décembre 2020, à 11 heures, avec deux ou trois dizaines de photographes collaborateurs du CIRIC. Enjeu : l’avenir du fonds photographique.

A la suite de notre article « Agence photo CIRIC : Bayard n’a plus la foi ! » publié le 12 décembre 2020, et de l’Appel à solidarité des photographes, rédacteurs photo, et iconographes de CIRIC, publié deux jours plus tard, l’Agence France Presse (AFP) a sollicité, avec plus de succès qu’A l’œil,  le groupe Bayard qui précise  « le fonds photographique reste accessible » tandis que « les archives sont conservées et à disposition (…) des photographes pour ceux d’entre eux qui les avaient confiées au Ciric. »

Bayard Service, la filiale qui héberge ou hébergeait, on ne sait plus, l’Agence CIRIC a publié hier un communiqué qui reprend les termes du courriel envoyé aux photographe fin novembre mais ne répond à aucune question.

Que signifie la fermeture du CIRIC tout en laissant le fonds à disposition des clients ?

Quid du « devenir des archives » et du « règlement des droits d’auteur dus et non payés depuis plusieurs mois » s’inquiètent les photographes, qui pointent « l’absence de considération » pour leurs « droits patrimoniaux et d’auteur ».

La réunion en visioconférence de ce lundi 21 décembre, présidée par Pascale Maurin, directrice générale de Bayard Service, en présence de Jean-Marie Montel, membre du directoire du Groupe Bayard, permettra-t-elle de répondre à l’inquiétude du collectif de photographes ?

Affaire à suivre

Michel Puech

La Presse en parle

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.