[CP] NDLR / Groupe Photononstop remporte la concession des fonds Roger-Viollet et France-Soir

Communiqué de Presse de NDLR / Groupe Photononstop du 15 novembre 2019 : NDLR / Groupe Photononstop remporte la concession des fonds Roger-Viollet et France-Soir. Cette attribution permet ainsi l’ouverture prochaine d’un nouveau lieu parisien qui sera dédié à la photographie historique.

Suite à un vote favorable du Conseil de Paris, la Ville de Paris vient de concéder à la société NDLR / Groupe Photononstop la valorisation cultu- relle et l’exploitation commerciale de deux fonds photographiques histo- riques : Roger-Viollet et France-Soir.
Suite à un appel d’offre, la Ville de Paris a attribué à la société NDLR / Groupe Photononstop la diffusion et l’exploitation commerciale des reproductions numériques de ces deux fonds pour une durée de cinq ans.

Le projet, qui repose sur une expérience de plus de 20 ans dans le domaine de la gestion d’agences photographiques a convaincu la Ville de Paris. Il va permettre à l’ensemble des salariés de l’ancienne SPL La Parisienne de Photographie de pérenniser leurs activités et de développer de nouveaux projets.

 

Le local historique est bien connu des Parisiens

Un espace d’exposition ouvrira dans les prestigieux locaux de l’agence Roger-Viollet au 6, rue de Seine, dans le 6e arrondissement.

Dans cet espace unique au cœur de Paris, Roger-Viollet va pouvoir doter la Capitale d’un nouveau lieu d’exposition qui sera dédié principalement à la photographie historique, facette inédite dans le paysage parisien de la photographie qui comprend déjà de très nombreuses institutions consacrées à la photographie moderne, contemporaine ou au photojournalisme. La galerie sera également consacrée à la vente de tirages et proposera des activités et des actions de médiation pour le grand public. Elle verra le jour dans le courant de l’année 2020.

 

Le montage technique

Techniquement, la Ville de Paris percevra une redevance minimum garantie de 45K€ ainsi qu’une redevance variable de 6,5% calculée sur le chiffre d’affaires du périmètre de la concession.
La Ville de Paris s’engage à numériser 200 000 photos des collections Roger-Viollet et France Soir, par an pendant toute la durée de la concession.

NDLR / Groupe Photononstop

• Aura à sa disposition les deux marques et sites web existants (www.roger-viollet.fr et www.parisenimages.fr) et sera tenu d’organiser deux expositions thématiques par an.
• Percevra 482k€ par an de compensation financière en contrepartie de la réalisation de missions de service public liées aux fonds Roger-Viollet et France-Soir : création d’actions culturelles, et valorisation des images numérisées fournies par la Ville de Paris.
• Aura à sa charge le loyer du local historique de l’agence Roger-Viollet (100k€ de loyer par an).

Le contexte historique des fonds photographiques Roger-Viollet et France-Soir de la Ville de Paris
Créé en 1938 par la journaliste Hélène Roger-Viollet et son mari Jean Fischer, le fonds Roger-Viollet avait atterri dans le giron de la Ville de Paris dans des conditions exceptionnelles.

En 1985, Fischer égorge son épouse de 83 ans et tente de maquiller son crime en suicide au siège de l’agence, avant de se donner la mort.

Jacques Chirac, alors Maire de Paris, accepte le legs du fonds photographique Roger-Viollet (près de six millions de photographies dont de nombreux clichés très connus ou très anciens) avec une mission de valorisation. Le fonds original est conservé à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris. En 1987, la Ville de Paris récupère en grande partie le fonds France-Soir au moment du déménagement du journal de la rue Réaumur, puis rachète la deuxième partie après la liquidation judiciaire du journal en 2012. L’ensemble des archives photographiques de France-Soir couvre plus de cinquante années d’histoire du monde s’exprimant à travers les 6,5 millions d’images (également conservées à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris).

Une Société d’économie Mixte « La Parisienne de Photographie » est créée en 2005. Elle a pour mission principale de conserver, numériser et valoriser le patrimoine iconographique et photographique parisien (dont notamment celle des fonds Roger-Viollet et France-Soir). Malgré le versement de subventions par la Ville, celle-ci se retrouve dans une situation financière difficile liée à la baisse des ventes des droits de reproductions.

Les fonds Roger-Viollet et France-Soir demeurent la propriété de la Ville de Paris où ils sont conservés au sein de la BHVP (Bibliothèque historique de la Ville de Paris).

Photononstop : premier groupe français indépendant d’agences photographiques.
Née en 2000, de la fusion de deux agences photographiques rachetées par NDLR, le Groupe Photononstop est dirigé par ses deux co-fondateurs : Gilles Taquet et Christian Delannoy.
Leur expertise leur a permis d’anticiper la double révolution qui attendait les agences photographiques au début des années 2000 : passer de l’argentique au numérique et du marché local à la diffusion mondiale.

Gilles Taquet est président du SNAPIG (Syndicat National des Agences Photographiques d’Illus- tration Générale) et fait partie du CEPIC la coordination des agences photographiques européennes.

 

RELATIONS AVEC LA PRESSE
Agence HRA
Sarah Heymann, Bettina Bauerfeind et Laëtitia Bernigaud b.bauerfeind@heymann-renoult.com l.bernigaud@heymann-renoult.com
35, Boulevard de Sébastopol 75001 Paris
Tél. +33 (0)1 40 26 77 57
www.heymann-renoult.com

Dossier Roger-Viollet