Revue de presse
Moins de 20% des photos Corbis diffusées par Getty ?

sellingstock

Jim PickerellJim Pikerell, journaliste éditeur du site Selling Stocks et excellent observateur de ce marché, écrit vendredi 12 février 2015, que moins de 20% des photographes de Corbis se verront offrir un contrat…/… Le nombre réel pourrait être beaucoup moins. »

Bien que ne citant aucune source, le raisonnement de Jim Pikerell a toutes les apparences de la réalité d’aujourd’hui. En effet, il est évident que les archives de Corbis doublonnent celles de Getty Images, particulièrement en ce qui concerne la seconde partie du XXème siècle et le début du XXIème, époque ou Gamma, Sygma, Sipa tenaient le haut du pavé. Getty Images diffuse en effet les archives de l’agence Gamma-Rapho.

L’inquiétude des anciens photographes de Sygma grandit chaque jour, d’autant que tous les photographes de Corbis-Sygma, y compris les plus connus, n’ont pas tous reçu un courriel d’invitation à discuter « sans engagement » avec Georges de Keerle, le responsable éditorial de Getty Images.

Dans son article, Jim Pikerell note fort justement :

« Une façon de déterminer si vous pourriez être approché par Getty est de regarder l’objet de vos meilleures ventes d’images Corbis au cours des dernières années. Ensuite, allez sur gettyimages.com et faites une recherche par mot-clé. Si Getty a déjà plus de 500 images de leur collection avec les mêmes mots-clés, même si aucun d’entre eux est aussi bon que le vôtre, vous ne serez probablement pas contacté ».

Ensuite, selon Jim Pikerell, il faut savoir si les photographes ont vraiment intérêt à mettre leurs archives chez Getty.

« J’ai récemment eu l’occasion d’examiner toutes les ventes de 2015 pour l’un des plus grands « contributeurs » de Getty. Dans son cas, 65% des ventes ont été réalisées pour des honoraires bruts de moins de 25 $. Les 17 % des meilleures ventes l’ont été pour plus de 200 $, et la moyenne pour ces seules ventes était de 395 $. Mais le prix de vente brut moyen pour toutes les ventes a été de 86 $. Et, bien entendu, le photographe a reçu 20% de ce chiffre. Une des choses qui a fait que ce chiffre global était si mauvais est qu’un tiers des ventes de l’année l’a été pour des honoraires bruts de 1,25 $ chacun. »

Ce que me confirme un photographe français distribué par Getty Images : « j’ai environ 1000 photos sur la base de Getty. Elles me faisaient vivre avec 4 à 5 000€ par mois de revenus il y a dix ans, mais qui aujourd’hui rapporte en moyenne 100 € par mois avec les mêmes images »

« Les photographes de Corbis qui ne reçoivent pas une offre Getty devront trouver, soit une autre façon de commercialiser leurs images, soit d’accepter que leur travail ne soit plus dans un endroit facilement accessible aux clients. »

Pour finir, selon Jim Pikerell il apparait que Bill Gates serait très inquiet de l’évolution du marché boursier en Chine. (Voir notre article). La communication dans le triumvirat Corbis-VCG-Getty serait en panne.

MP

Lire Selling Stock (payant*) : https://www.selling-stock.com/Article/next-step-for-corbis-photographers

Toutes nos informations sur  l’affaire Corbis-VCG-Getty