Charlie Hebdo au Mémorial des reporters de Bayeux

DSC_2662
Bayeux le 8 oct. 15 : Riss de Charlie Hebdo à coté de Patrick Gomont, maire de Bayeux au Mémorial des reporters – © Geneviève Delalot

« La guerre est venue jusqu’à nous » a déclaré Riss, l’un des rescapés de la tuerie du 7 janvier 2015 à Charlie Hebdo, devant la stèle érigée en souvenir des 66 journalistes tués depuis un an dans l’exercice de leur profession.

Bayeux (France) 8/10/15 Cérémonie au Mémorial des reporters de Bayeux. Hommage aux journalistes tués dans l'excercice de leur métier et cette année en particulier aux morts de Charlie Hebdo.
Bayeux (France) 8/10/15: Riss et Christophe Deloire de RSF – © Geneviève Delalot .
Bayeux (France) 8/10/15 Cérémonie au Mémorial des reporters de Bayeux. Hommage aux journalistes tués dans l'excercice de leur métier et cette année en particulier aux morts de Charlie Hebdo.
© Geneviève Delalot
Bayeux (France) 8/10/15 Cérémonie au Mémorial des reporters de Bayeux. Hommage aux journalistes tués dans l'excercice de leur métier et cette année en particulier aux morts de Charlie Hebdo.
© Geneviève Delalot

Ecouter le discours de Riss sur WGR

 

img2

 

« A Bayeux, petite ville de 14 000 habitants, nous étions 10 000 le 11 janvier 2015 pour marcher de l’Hôtel de Ville jusqu’à ce Mémorial, pour crier notre indignation et marquer notre volonté que la liberté d’expression soit respectée. » a notamment déclaré Patrick Gomont, le maire de la ville, en ouvrant l’émouvante cérémonie annuelle au Mémorial des reporters.

Une cérémonie pour ne pas oublier tous les journalistes tués dans l’exercice, ou à cause de leur métier. Ils sont 720 depuis dix ans à avoir payé de leur vie le droit de nous informer.

Bayeux (France) 8/10/15 Cérémonie au Mémorial des reporters de Bayeux. Hommage aux journalistes tués dans l'excercice de leur métier et cette année en particulier aux morts de Charlie Hebdo.
Bayeux (France) 8/10/15: Cérémonie au Mémorial des reporters de Bayeux. Hommage aux journalistes tués dans l’excercice de leur métier et cette année en particulier aux morts de Charlie Hebdo. © Geneviève Delalot

Cette année, comme l’a dit avec beaucoup d’émotion Riss, le plus troublant, fut de retrouver sur la stèle 2014/2015 les noms de Charb, Wolinski, Cabu, Tignous, Honoré, Mustapha Ourrad, Elsa Cayat et Bernard Maris, des dessinateurs et des chroniqueurs qui ont fait rire plusieurs générations de lecteurs de l’hebdomadaire.

« Aujourd’hui on peut perdre la vie pour un bon mot, pour un trait d’humour, pour un dessin, pour un reportage, pour une enquête parce qu’on a levé le voile sur une vérité dérangeante, parce qu’on a regardé là où il ne fallait pas, parce qu’on a résisté au contrôle des esprits ou tout simplement parce qu’on a ri » a déclaré ce 8 octobre Christophe Deloire, délégué général de Reporters sans frontières (RSF).

MP

Toutes nos informations sur la 22ème édition du Prix Bayeux Calvados