Noël 1960, le mariage de Fabiola et Baudouin à Sainte-Gudule

Paris Match n°611

A l’heure de la disparition de le reine Fabiola de Belgique, impossible de ne pas feuilleter ce numéro 611 de Paris Match daté du 24 décembre 1960. . Relecture.


Pour moi, qui suis un peu belge, un numéro souvenir d’une enfance à « La grosse pipe », le bureau de tabac-journaux de mes parents.

Paris Match n°611
Paris Match n°611

 

Ce numéro de 108 pages, hors couverture, rend compte du royal évènement sur 24 pages en noir et blanc, plus la couverture en couleur signée Raymond Van der Plassche. « Ce fut le plus simple et le plus émouvant des mariages » titre la double d’ouverture où la jeune reine est en prière.

Laissons parler les titres qui jalonnent ces 24 pages : « Du palais à l’autel, Fabiola manque dix fois de défaillir mais l’amour du roi la porte littéralement », « Le dernier roi catholique et la très catholique Fabiola vivent intensément leur sacrement », « Pour les princesses le concours de coquetterie avait commencé la veille » de la cérémonie à l’église Sainte-Gudule.

Paris Match n°611 Paris Match n°611 Paris Match n°611 Paris Match n°611

Paris Match fait déjà dans ce qu’on appellera plus tard le people , mais les bisbilles entre princesses et reines cinquante ans plus tard sont un peu oubliées. Qui se souvient de « Tony » qui entra dans l’église avec une cavalière et en ressortit avec une autre sous les objectifs vigilants des envoyés spéciaux de Paris Match ?

Les reporters ? Si les photos sont anonymes – pas de crédit pour chacune d’elles – ils sont nommés. Il y a Jean-Paul Penez, Marie-Charlotte Pedrazzini (1), Raymond Van der Plassche, Claude Azoulay, Jack Garofalo (1923-2004), Gérard Géry (1925-2013), François Gragnon, Philippe Le Tellier, Jacques de Potier (1925-2006).

Le reportage qui suit celui du royal mariage compte dix pages de photos et deux de texte. Il est signé Georges Menant et les photos sont de Denis Merlin. Le sujet ? « Lumière sur les Etrusques : les tombeaux revivent » !

« Voici endormi il y a 2500 ans dans les collines autour de Rome … ». Comme quoi, Match n’a pas si changé que cela. La grande différence, c’est le nombre de pages accordé à chaque sujet, mais deux sont des évènements.

Alger déchiré

Paris Match n°611

Troisième grand sujet du numéro, la guerre d’Algérie, que l’on ne nomme pas encore ainsi. Le reportage s’étale sur 18 pages avec 19 photos noir & blanc ! Mais, il n’est pas mentionné à la Une.

Pourtant la double d’ouverture avertit le lecteur : « Les photos qui seront les plus regardées du monde »… Il y a peu de texte pour expliquer le contexte, des manifestations à la suite du voyage en Algérie du général de Gaulle. Voyage écourté devant l’hostilité des pieds-noirs au moment où l’ONU va débattre de la question algérienne.

Paris Match écrit : « Mais Alger, capitale est toujours le point de mire. C’est là que nos photographes ont vécu les évènements. »

« Le dimanche de la haine » est couvert par Jack Chargelègue, Gabriel Conesa, Jean-Pierre Biot (1935-2008), Daniel Camus (1929-2008), Charles Courrière (1949-1999), Patrice Habans et Georges Ménager (1929-1994).

Impressionnantes photographies de violence où les photographes sont en première ligne, près, très, très près quand « la fureur bouillonne dans les rues étroites, la synagogue est saccagée ».

La double au couteau de Charles Bonnay (2)

Paris Match n°611

« Attention à la fatma de droite, regardez bien la manche de son veston » avertit l’hebdomadaire attirant l’attention sur la main d’homme et la manche d’uniforme… Tandis que « pour ceux qui fuient leurs maisons pillées c’est la fin de leur Algérie. » Et nous sommes deux avant l’indépendance de l’Algérie.

Paris Match n°611

19570900_La_grosse_pipe
Michel Puech

 

 

 

Pour aller plus loin
60 ans, photographes de Paris Match
de Benoît Gysemberg avec la collaboration de Guillaume Clavières et de Marc Brincourt . Editions de La Martinière – 2009 – 28€

Notes

(1) Marie-Charlotte est la sœur du photojournaliste de Paris Match Jean-Pierre Pedrazzini tué lors de l’insurrection hongroise de 1956. Elle a écrit « Une passion foudroyée » Ed. Michalon 2000.

(2) Charles Bonnay (1930-1986) photographe de guerre. Il a couvert les guerres d’Indochine et du Vietnam, et celles de l’Amérique centrale. Lire la nécro du NYT :  http://www.nytimes.com/1986/04/30/obituaries/charles-bonnay-dies-french-photographer.html

 

DSC_9776[CUISINE]
Cette revue de presse existe parce qu’A l’oeil achète et collectionne la presse d’aujourd’hui pour pouvoir, plus tard, remettre des numéros sur le métier.

Vous pouvez soutenir A l’oeil en participant aux frais de documentation, d’enquête et de reportage.
Explications