[CP] Nuit blanche, et noire : la fresque centrafricaine du photographe William Daniels

Mis à jour le Par

Image_001

A Paris, samedi 4 octobre 2014, dans le cadre de la Nuit blanche, à partir de 19h20, sur les quais entre Saint-Michel et Notre-Dame, Action contre la faim va nous faire découvrir son action en Centrafrique grâce à une fresque murale d’une centaine de mètres spécialement éditée par le photographe William Daniels, musique de MR NO.

Extrait du dossier de presse d’Action contre la Faim

Le travail de William Daniels, s’articule autour de thématiques sociales ou humanitaires, souvent lié à des communautés isolées ou fragilisées.

En 2008, Il expose Mauvais Air sur le pont des arts à Paris, un travail au long cours sur les ravages du paludisme en Afrique et en Asie, récompensé d’un World Press.

En 2012, il publie Faded Tulips, son deuxième livre, un voyage dans la très instable république du Kirghizistan.

Après avoir couvert le printemps Arabe, il se consacre désormais à la République centrafricaine, travail pour lequel il a récemment été récompensé d’un deuxième World Press et du Visa D’Or Humanitaire du CICR au Festival international de photojournalisme de Perpignan.

Il collabore régulièrement avec de nombreux titres de la presse française et étrangère tels TIME magazine, National Geographic, Le New York Times, Le Monde, L’Express…

 « En Centrafrique j’ai souhaité témoigné des violences à l’œuvre entre Centrafricains. Certaines photos me hantent encore. » William Daniels

Après plusieurs voyages en République centrafricaine, William Daniels rencontre les équipes d’Action contre la Faim sur le terrain, à Bangui, en Mars 2014.

Une première collaboration prend la forme d’un reportage photographique sur les activités de l’ONG, dans une mission qui fait face à l’urgence d’une crise humanitaire dans un contexte de crise sécuritaire.

De ce voyage, William Daniels nous confiera que « Fin mars 2014, la violence est partout. Une majorité de musulmans de l’ouest du pays ont fui. A PK5, Begoua, Boda, la situation humanitaire est critique. La situation sanitaire est catastrophique et les taux de malnutrition sont alarmants. »

Il évoque son travail, qui rejoint les préoccupations d’Action contre la Faim : témoigner depuis le terrain : « En Centrafrique j’ai souhaité témoigné des violences à l’œuvre entre Centrafricains. Certaines photos me hantent encore. »

Pour Action contre la Faim et William Daniels, le projet Nuit Noire Centrafrique prend ici tout son sens : sous le prétexte culturel, alerter le grand public sur la situation préoccupante de la R C A.

 

Extrait du dossier de presse d’Action contre la faim
Image_002Liens pour aller plus loin

Toutes les informations d’A l’oeil concernant William Daniels

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.