[DP] Quelque part en France – L’été 1944 de John G. Morris et Robert Pledge

Mis à jour le Par

Dossier de presse février 2014 – Source : l’éditeur Marabout Hachette

9782501095709.indd

Quelque part en France – L’été 1944 de John G. Morris

par John G. Morris, Robert Pledge

 Editions Marabout – Hachette Livre

Prix de vente : 19,90€

Format : 250mmx270mm

Date de parution : 2 avril 2014

Pagination : 168 pages

Broché avec grand rabats (200 mm)

Papier intérieur : condé mat sans bois mat 150g = 16 pages offset sans bois 110g pour reproduction facsimile

Couverture : Rives Linear couché sans bois mat 350g

 

Points forts :

 —  des photos inédites de l’été 1944 en France publiées 70 ans après la Libération

—    l’auteur est un professionnel reconnu qui a travaillé durant une longue carrière avec les plus grands noms de la photographie, dont Robert Capa

—    des expositions prévues à Bayeux (la chapelle de la Tapisserie), au Relecq-Kerhuon (près de Brest), à Rennes (grands formats sur la place de la Mairie)

—    les commémorations du 70e anniversaire du débarquement du 6 juin 1944

 

Londres, juillet 1944, les bombes pleuvent sur la ville. John G. Morris est photo-éditeur au prestigieux magazine américain Life où il est chargé depuis 1943 de la couverture photo de la guerre en Europe occidentale. C’est lui qui vient de sauver les onze images du reportage historique du jour du débarquement en Normandie réalisé par Robert Capa dont les films ont été endommagés au développement.

John ne tient plus en place à Londres. Muni d’un appareil Rolleiflex emprunté au bureau et d’une quinzaine de pellicules, il décide de partir pour la France. Pendant un mois, il va accompagner en Normandie, puis en Bretagne, les six photographes de son hebdomadaire.

« J’envoyais ces gens couvrir la guerre au risque de leur vie, il me semblait que je devais partager ce risque. »

Plongé dans l’Histoire, il devient photographe pour la seule fois de sa vie. Ce sont des professionnels aguerris qui couvrent les combats. Morris capture les à-côtés, les civils, les réfugiés, les prisonniers allemands exténués. Sans contrainte — il travaille pour lui-même — il saisit par petites touches la vie qui reprend doucement, la libération progressive des villes et réalise de remarquables images noir-et-blanc sur format carré, intuitivement cadrées.

A la libération, elles restent oubliées dans un tiroir. Redécouvertes par Robert Pledge, une cinquantaine de ces photographies sont rassemblées pour la première fois dans un livre. Elles sont accompagnées des lettres que John Morris écrivait à sa femme depuis « quelque part en France »pour des raisons de sécurité les lieux précis ne pouvaient pas être révélés. L’ouvrage exprime à la fois l’enthousiasme né d’une rencontre avec un pays admiré et un regard personnel sur un moment fort de notre histoire.

« Je travaillais aux marges de la guerre, mais je crois malgré tout que mes images disent beaucoup sur la guerre. »

 

Les auteurs

 

 

L’auteur des photographies et des textes :

 

John G. Morris est né en 1916 à Maple Shade dans le New Jersey, près de Philadelphie, aux États-Unis. Après avoir passé son enfance et sa jeunesse à Chicago, où il étudie les sciences politiques, il devient photo-éditeur au magazine Life.

Sa longue carrière journalistique, liée à l’artistocratie du photo-journalisme du XXe siècle, débutée à Life en 1938, le mène ensuite au Ladies’ Home Journal (1945-1952), au Washington Post (1964-1965), au New York Times (1967-1976), et au National Geographic (1983-1990) dont il fut le correspondant à Paris, avec un détour conséquent à la direction éditoriale de la mythique agence Magnum (1953-1961). Ses mémoires — Get the Picture, A Personal History of Photojournalism — publiées aux États-Unis par Random House en 1998, ré-éditées en poche par University of Chicago Press, sont sorties en France en 1999 (Des hommes d’images, éditions de La Martinière). Elles ont été depuis traduites en italien, japonais, polonais et espagnol.

 

 

L’auteur du livre :

 

Robert Pledge est né en 1942 à Londres, Grande-Bretagne. Lorsqu’il a dix ans sa famille s’installe à Paris où il fait des études d’anthropologie et de langues africaines. Co-fondateur en 1976 de l’agence de photographes Contact Press Images à New York, il est membre de prestigieux jurys internationaux et réalise de nombreuses expositions photographiques à travers le monde.

En 2004 et 2010, il a reçu le prix Olivier Rebbot attribué par l’Overseas Press Club of America pour l’ouvrage Le petit livre rouge d’un photographe chinois sur la Révolution culturelle, conçu avec Li Zhensheng, et pour 44 Days, Iran and the Remaking of the World sur la révolution des ayatollahs de 1979, réalisé avec l’écrivain Jacques Menasche sur le travail du photographe américain David Burnett.

 

 Contact presse : Anne Bonvoisin – abonvoisin@hachette-livre.fr – 01 43 92 36 45.

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact presse : Anne Bonvoisin – abonvoisin@hachette-livre.fr – 01 43 92 36 45.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.