« L’art pour tous ! » signé Yan Morvan

Mis à jour le Par
Photographie ©Yan Morvan
Photographie ©Yan Morvan

Depuis le  25 janvier  et jusqu’au 22 février 2014, la galerie parisienne Sit Down expose une sélection de photographies issues du travail de Yan Morvan sur les « Gangs ».

Des années 1970 à nos jours, Yan Morvan, qui fut des années durant grand reporter à l’agence Sipa press, a photographié les jeunes des banlieues de Paris: des figures du rock à celles des mouvements hip-hop et rap, sans oublier les punks.

Des quarante ans passés à photographier les blousons noirs, les dealers et les ex futurs émeutiers, Yan Morvan a tiré avec Kizo un livre sulfureux « Gangs Story » qui lui a valu un coûteux procès sur plainte d’un extrémiste de droite teigneux.

Co-condamné avec son éditeur, Yan Morvan s’est retrouvé l’été dernier fort démuni…  A Visa pour l’image, en septembre dernier, « Je n’avais pas de quoi mettre de l’essence dans ma caisse pour aller à Perpignan où je devais faire une signature de livres ». La solution ? Vendre des tirages à 100 euros pièce. « Et ça a marché ! »

Cette expérience née de la nécessité, l’encourage à recommencer l’opération à l’occasion de l’exposition que présente actuellement la galerie Sit Down. A côté des tirages argentiques  accrochés aux cimaises, il met en vente une série de tirages format 297×420 mm sur papier Photo Rag de chez Hahnemuhle au prix de 220  euros TTC.

« L’idée, c’est l’art pour tous ! Tu n’as pas trop de sous, mais tu aimes la photo. Pas de problème ! » s’exclame enthousiaste le photographe «  Tu pourras acheter un tirage et si tu veux commencer une collection, tu peux choisir six photos dans une belle boite pour le prix de cinq. »

« Pour le prix d’une paire de Nike »

Visa pour l'image septembre 2014, Yan Morvan signe Gang Srory à la librairie du festival (c) Geneviève Delalot
Visa pour l’image septembre 2014, Yan Morvan signe Gang Srory à la librairie du festival (c) Geneviève Delalot

«  Je trouve cette idée formidable » dit Françoise Berstein directrice de la galerie Sit Down. « Je connais des jeunes qui commencent une collection et qui sont enchantés de cette opportunité.  Et puis, c’est aussi la volonté de Yan de ne pas vendre ses photos à des prix que les jeunes gens qu’il a photographiés ne pourraient jamais acheter. Il y a une cohérence entre le sujet et le prix… Et puis Yan Morvan est généreux. »

« Ces tirages ne sont pas numérotés, et le nombre des tirages n’est limité que par la durée de l’exposition » précise le photographe. «  J’aimerais lancer un mouvement,  mais les photographes ne pensent qu’à leur cote ! » s’énerve le breton « J’ai appelé plusieurs copains… Mais ils me disent qu’ils vendent des tirages à 1500 euros ! Moi, je veux bien, mais tous les amoureux de la photo n’ont pas les moyens. Pourquoi les priver d’images ? »

«  Nous faisons des photos pour les montrer non ? »

 

Michel Puech

Toutes nos informations concernant Yan Morvan

Exposition :  Du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous Galerie Sit Down 4 rue Sainte-Anastase, 75003 Paris