Hommage à Louys Riclafe

Mis à jour le Par
(c) Eric Hadj / Sipa
(c) Eric Hadj / Sipa

logo_loeildelaphotographie« Louys Riclafe était capable de faire 600 km en 8 h pour ramener des négatifs à l’agence Sipa » raconte son confrère Eric Hadj « Il pouvait rester 12 heures d’affilée dans un bar pour avoir LA photo d’un fait divers. »

« Je luis disais : mais Louys tu es là depuis ce matin ! Il me répondait : ce n’est pas grave. Je lui disais : viens on va repasser tout à l’heure, mais lui il rétorquait « et si la concurrence passe par là ? »

Me et M VGE (c) Louys Riclafe / Sipa
Me et M VGE (c) Louys Riclafe / Sipa
BB (c) Louys Riclafe / Sipa
BB (c) Louys Riclafe / Sipa
Hollande à Tulle (c) Louys Riclafe / Sipa
Hollande à Tulle (c) Louys Riclafe / Sipa
Bernadette Chirac (c) Louys Riclafe / Sipa
Bernadette Chirac (c) Louys Riclafe / Sipa
Mazarine au second anniversaire de la mort de son père (c) Louys Riclafe / Sipa
Mazarine au second anniversaire de la mort de son père (c) Louys Riclafe / Sipa

 

« C’était un type vraiment drôle. Il n’avait jamais l’air pressé. Il pouvait paraître mou ou naïf, mais c’était un malin.  Il a fait beaucoup de faits divers, mais il n’avait pas du tout l’apparence d’un mec à faire ça… Il donnait confiance et était absolument obstiné. »

Correspondant salarié de l’agence Sipa depuis 1984, il s’est illustré par de nombreux reportages sur des personnalités de le « Mitterrandie » : Charasse, Berégovoy etc.

Son nom reste également attaché à un livre : «Paroles de miraculés – 50 ans après le drame d’Oradour-sur-Glane» publié avec Henri Demay aux Editions L’Harmattan

Louys Riclafe est décédé le 11 janvier dernier, à l’âge de 61 ans, il est enterré à Bertignat, qui se trouve à 12 km d’ Ambert près de Clermont-Ferrand où il habitait.

 

Michel Puech

Un grand merci à Ferit Duziol de Sipa press pour son aide.