Le retour de Gilles Caron à l’agence Gamma

Gilles Caron en mai 1968 (c) Jean-Pierre Bonnotte / Gamma-Rapho
Gilles Caron en mai 1968 (c) Jean-Pierre Bonnotte / Gamma-Rapho

Le mythique photographe de l’agence Gamma, « revient à la maison » selon les mots de François Lochon, propriétaire de l’agence de presse Gamma-Rapho.

Il est 18h30, ce lundi 13 janvier 2014 quand au 104 Boulevard Arago à Paris, au siège de l’agence Gamma-Rapho, Louis Bachelot, artiste contemporain et illustrateur de presse, directeur  de la Fondation Gilles Caron, et époux de Marjolaine Caron-Bachelot, l’une des filles du photographe,  signe un accord avec François Lochon pour la diffusion du fonds photographique de Gilles Caron. .

« Nous avons fait un accord très simple et sans limitation de durée » précise François Lochon « Nous allons diffuser les 30 000 scans haute définition dont la Fondation dispose, et nous allons chercher un financement pour scanner la totalité de l’œuvre de  Gilles, soit environ 60 000 autres images.  Je suis vraiment heureux que Gilles revienne à la maison !»

« Je suis ravi » commente Jean Monteux ancien directeur historique de l’agence Gamma. « J’avais en travers de la gorge que Gilles soit diffusé par une autre agence que Gamma, comme je n’ai pas digéré que Raymond Depardon ait donné ses photos de l’époque Gamma à Magnum alors qu’il m’avait juré ses grands dieux qu’il ne le ferait jamais. »

Pas que des heureux…

« C’est très bien » lâche, laconique, Hugues Vassal autre historique de Gamma  qui ajoute « Quant à moi, il n’en est pas question. Je reste diffusé par l’agence AKG. J’ai envoyé une lettre recommandée à Lochon pour lui interdire de diffuser mes archives et je ne participerai pas à son projet de livre, ni de film ! »

Pour Hugues Vassal « Lochon a dû appâter le directeur de la Fondation avec un peu de monnaie… » Et effectivement, selon nos informations, la Fondation Gilles Caron a besoin d’argent pour poursuivre son travail de compilation des informations sur la vie et l’œuvre du photographe. François Lochon, aurait signé une garantie de vente pour les deux ans à venir. Ce qui, aujourd’hui, est rare et non négligeable !

Depuis 1991, le fonds du photographe disparu en reportage au Cambodge en 1970, était diffusé par l’agence américaine Contact Press fondée et dirigée par Robert Pledge qui n’est pas très loquace  sur le sujet. De Floride, il dit « Je suis triste…  Je suis triste pour Gilles Caron. Et je n’ai rien d’autre à ajouter.»

François Lochon, qui a repris les actifs d’Eyedea (ex Hachette Filipacchi Photo) en avril 2010, est très content d’avoir dégagé  dans ses comptes de 2012 un petit bénéfice de 129 368 € pour 2 764 893 € de chiffre d’affaires.  Certes, dans son premier exercice d’avril 2010 à décembre 2011, le chiffre d’affaires  était deux fois plus élevé (5 656 576 €) mais les pertes s’élevaient à 596 233 € sans compter l’argent de la reprise et les frais d’avocats pour les nombreux procès générés par son rachat des fonds contre les fiduciaires d’Eyedea : Green Recovery !

Près de trois ans après son incroyable coup de poker au Tribunal de commerce de Paris, François Lochon peut se targuer d’avoir assaini la gestion de son conglomérat de fonds d’archives (Gamma, Keystone, Rapho, Jacana, Stylls, Hoa Qui, Top etc.) diffusé dans le monde par Getty images.

Il peut maintenant, entre autres choses, tenter de rassembler les fonds des anciens de Gamma pour sortir un livre au prochain Visa pour l’image et préparer le cinquantième anniversaire de l’agence !

L’homme n’a pas fini de surprendre.

Michel Puech

Article publié in english The British Journal of Photography du 2014 01 20

 

Lire tous les articles sur Gilles Caron et tous ceux sur la Fondation Gilles Caron

Prochaine exposition :

L’exposition Gilles Caron, le conflit intérieur créé a Lausanne l’an passé débute sa tournée au Musée de la Photographie de Charleroi du 25 janvier au 18 mai 2014.

Renseignements : http://www.museephoto.be

En librairie :

  • Gilles Caron, ScrapBook – Ed. Lienart  (40 euros)
  • J’ai voulu voir – Ed Calman Levy (22.50 euros)
  • Le Conflit Intérieur  de  Michel Poivert – Ed. Photosynthèses (65 euros)
  • Gilles Caron, photo poche – Ed Actes Sud (avec un texte de Don McCullin)

Liens :