[CP] Le mépris pour Minute

Mis à jour le Par

Logo_SNJ-CGTCommuniqué de presse > L’hebdomadaire d’extrême droite Minute placarde à sa « une » sa vraie nature. Le portrait de la Garde des Sceaux est affublé dans le dernier numéro de cette feuille xénophobe de cette phrase, « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ». Le choix des mots n’est pas anodin ; il reprend une expression courante, qui, dans son contexte, est scandaleuse, mais qui ne tombe ni sous le coup de la diffamation raciale, ni celui d’incitation à la haine.

Trop c’est trop.

minute2641

Pour le SNJ-CGT, en effet l’information ne peut pas se résumer à ce type de journalisme digne des pires heures des ligues racistes et xénophobes. Nous ne pouvons laisser passer sans réagir cette nouvelle attaque. Pour le SNJ-CGT, Minute ne mérite que le mépris.

Sa « une » reflète la dégradation du climat ambiant. Ce prétendu journal sert les intérêts des partis de l’extrême droite, à commencer par le rassemblement « bleu marine ».

Cette « une » de Minute alimente les arguments des bourgeoises en manteau de fourrure et des gros bras aux cranes rasés qui ont foulé au pied les manifestations du 11 novembre ou les « bonnets rouges » d’un patronat surfant sur la vague des plans sociaux.

Ce sont les mêmes qui soufflent sur les braises de la haine de l’autre et poussent au repli sur soi, jouant sur le sentiment de désespérance et qui affichent chaque jour davantage leur homophobie, leur racisme rampant et leur mépris pour les acquis sociaux.

La politique gouvernementale actuelle porte une lourde responsabilité en ne s’attaquant pas aux problèmes des Français ; elle alimente la désespérance. Les salariés et leurs syndicats doivent manifester leur opposition aux plans de licenciements. Dans tous les secteurs de l’économie comme dans les médias écrits ou audiovisuels pour faire vivre le pluralisme. Et pour contraindre le président de la République à répondre aux aspirations des millions de salariés qui l’ont porté au pouvoir en expulsant son prédécesseur qui n’avait pas hésité à puiser ses thèmes de campagne chez un ancien journaliste de Minute, du Crapouillot et de Valeurs actuelles.

Montreuil le 13/11/2013

SNJ-CGT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.