ARTICLE

[CP] Jean-François Leroy expose sa collection de cadeaux

Jean-François Leroy mai 2013 (c) Michel Puech
Jean-François Leroy mai 2013 (c) Michel Puech

Une partie de l’histoire, fragmentaire, du photojournalisme  de ces soixante dernières années.

NOTE D’INTENTION

Les collectionneurs m’ont toujours inspiré un profond respect.  Chiner, chercher, guetter. Trouver. Acheter. Des jours, des semaines, des mois, voire des années… Chapeau, Mesdames, Messieurs !

Moi, j’ai toujours été paresseux. Fainéant. Donc, je le regrette, je ne peux parler de collection. Pourtant, je suis convaincu que ma «collection-qui-n’en-est-pas-une » est la plus belle. Parce qu’elle est le fruit de rencontres, d’amitiés bâties au fil des ans, de cadeaux… Oui, des cadeaux, offerts par des photographes pour lesquels j’ai un immense respect. Dans cette accumulation, je n’en ai choisi que très peu. Ce sont leurs auteurs qui, un jour ou l’autre, m’ont dit: «Tiens, j’aimerais t’offrir un tirage. »

Moi, gourmand, j’ai accepté. Avec bonheur. Avec enthousiasme. Chaque tirage est un grand souvenir, une grande rencontre, une grande reconnaissance.

Non, ce n’est donc pas vraiment une collection au sens strict du terme.

C’est pourtant bien mieux que cela! C’est l’histoire de 25 ans d’expositions, de soirées, de débats, à Perpignan, pendant Visa pour l’Image. Ou après. C’est une partie de l’histoire, fragmentaire, du photojournalisme de ces 50 ou 60 dernières années.

Difficile, au milieu de ce joyeux fatras, de tirer une ligne directrice.

Pas de catalogue raisonné, d’analyses, de justification. Simplement  la joie de montrer ce que j’ai reçu par générosité, par amitié. Cette petite exposition, c’est l’histoire d’une passion.

Aujourd’hui, je suis heureux de vous la faire partager.

Jean-François Leroy

ps : Parmi tous ces tirages, je n’en ai acheté qu’un seul. À vous de deviner lequel !

 

BIO DE JEAN-FRANÇOIS LEROY

Né le 3 octobre 1956.

Journaliste, passionné de photographie, il a collaboré aux magazines Photo-Reporter, Le Photographe, Photo-Revue et Photo Magazine.

Dans les mêmes temps, il fait des reportages pour l’agence Sipa Press. En 1988, il devient agent de Dominique Issermann. En 1989, aux côtés de Yann Arthus-Bertrand, il réalise «3 jours en France», une opération qui peint le portrait de la France en 1989, 150 ans après l’invention de la photographie. Depuis septembre 1989, il organise le Festival International de Photojournalisme «Visa pour l’Image – Perpignan». De 1997 à 2009, il s’associe au groupe Hachette Filipacchi à travers la société Images-Évidence qu’il rachète  en juillet 2009 et dont il est président.

 

Maison des Metallos: reservation@maisondesmetallos.org

94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris

11e30 octobre > 7 novembre tous les jours 14h > 20h

visites en continu en présence de Jean-François Leroy  et aussi, tous les jours à 19h, Jean-François Leroy présente une  photographie de l’exposition en  présence d’invités surprises – entrée libre

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires. Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.