[Press review] Syrie: Le temps des otages

Capture

Cette semaine, Paris Match publie l’histoire terrible de la captivité et de la libération du photographe franco-américain Jonathan Alpeyrie, détenu pendant 81 jours en Syrie. Interviewé par Régis Le Sommier, directeur adjoint de la rédaction, Jonathan Alpeyrie revient sur les simulacres d’exécution dont il a été l’objet et les chrétiens qu’il a vu torturés à côté de lui. Surtout, il explique l’état désespéré de la rébellion. Sans armes fournies par l’étranger, elle en est réduite à compter les munitions ou à vendre des monnaies antiques pour se financer. En se lançant dans le kidnapping, elle sacrifie sa réputation à l’étranger pour une fuite en avant vers l’Islam le plus radical. 

Lire dans Paris Match

Paris Match is publishing this week the terrible story of Jonathan Alpeyrie, a Franco-American photojournalist held hostage for 81 days in Syria by a group of djihadists. Interviewed by Régis Le Sommier, deputy editor in chief, Jonathan Alpeyrie remembers the conditions in which he was held, the fake executions he went through, the chritians who were tortured next to him. He also points out the state of despair in which the Syrian rebellion is today. Without any foreign help in terms of weapons, they can only count on themselves. Choosing to engage in the business of kidnapping reporters, the Syrian rebellion seems to have surrender its reputation abroad to commit to the most radical form of Islam.

Capture2

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.