Génération Sygma: 40 ans de photojournalisme

Mis à jour le Par

Génération Sygma livre

A Visa pour l’image, en septembre prochain, le photographe Michel Setboun présentera « Génération Sygma », un livre conçu et réalisé de la même façon que « Génération Sipa » (Ed. La Martinière). C’est un grand projet qui anime depuis longtemps Michel Setboun. Le photojournaliste ne se définit pas comme auteur de ces livres, mais comme « chef d’orchestre ». Des orchestres pas simple à diriger !

Quelle a été la réception de « Génération Sipa » dans le public et chez les photographes ?

Les photographes de Sipa ont été enthousiastes ! Plusieurs expositions sont prévues dans les mois et les années à venir. La première aura lieu à Istanbul en septembre. Le livre était pratiquement épuisé quelques mois après sa sortie, mais on le trouve encore dans quelques librairies et sur Internet.

Pouvez vous nous expliquer l’ensemble de votre projet éditorial et son planning ?

C’est la disparition de Goksin Sipahioglu qui m’a fait prendre conscience de l’urgence de ces témoignages.

Quand j’ai démarré « Génération Sipa » j’avais déjà en tête un projet plus vaste, mais ce n’était pas le moment d’en parler. Il fallait d’abord mener à son terme ce premier livre, et cela n’a pas été facile.

Pendant plus de 20 ans, les agences françaises ont fait de Paris le centre du monde du photojournalisme. C’est difficile pour les jeunes photographes d’aujourd’hui d’imaginer une telle situation.

Jusqu’à la fin des années 90 ces agences étaient le plus souvent en avance sur les télévisions, ce sont elles qui venaient picorer nos infos. Ces agences étaient d’une incroyable créativité ! Aujourd’hui c’est le journal de 13H qui dicte les reportages de la journée

J’ai du mal à accepter que cette histoire et ses protagonistes, les photographes, soient oubliés si facilement. Aujourd’hui que reste t il, un grand vide, rien. Quel jeune connaît encore le nom de Sygma ?

Je suis quand même étonné, depuis la fin de la grande époque des agences, personne ne s’est lancé dans un tel projet. Pour moi c’est assez simple, je suis journaliste, cette histoire est tout simplement une grande histoire…

Dans ce projet il y a une chose à laquelle je tiens particulièrement  : je ne veux pas faire de ce livre un livre d’anciens combattants, nostalgiques du passé.

Pour le livre Sygma, j’ai donc fait appel au CFJ, et c’est une véritable équipe rédactionnelle de 30 jeunes futurs journalistes, dirigée par Marie Cousin, qui va rédiger les textes du livre « Génération Sygma ».
Les premiers retours de ces rencontres inter-générationnelles sont enthousiastes, car par delà les années, jeunes et moins jeunes partagent le même intérêt pour ce métier.

La sortie du livre Génération Sygma est programmée pour début septembre, à Visa pour l’image à Perpignan où j’espère organiser une signature collective. Ensuite si tout va bien, en 2014, il y aura un « Génération Gamma ». Mais une fois de plus, de nombreux problèmes ne sont toujours pas réglés.

A terme j’aimerais rassembler les trois livres en un seul coffret aux couleurs de la France ; Bleu pour Sygma, (c’est la couleur préférée de Hubert Henrotte), Blanc pour Gamma et Rouge pour Sipa. A terme, quand les trois livres seront publiés, j’aimerais faire une exposition dans un endroit prestigieux à la hauteur de cette grande histoire, et si possible une édition internationale en anglais.

Propos recueillis par Michel Puech

 

Lien: http://www.editionsdelamartiniere.fr/ouvrage/40-ans-de-photo-journalisme/9782732452739

Tous nos articles concernant Sygma

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.