« Trou d’air » à l’agence Sipa

Exclusif > Vendredi 9 novembre 2012, en début d’après-midi, un conseil d’administration de Sipa press s’est tenu dans les locaux de l’agence boulevard Murat dans le 16ème arrondissement de Paris…

Martin Vorderwülbecke  et son comparse Peter Low, qui ont « racheté » l’an dernier l’agence Sipa Press à la société Sud Communication du groupe pharmaceutique Pierre Fabre, étaient absents.

Martin Vorderwülbecke, en charge des activités presse pour les deux compères, a quitté le groupe DAPD au début de ce mois, alors que huit – sur vingt-six ! – des filiales de ce groupe sont en redressement judiciaire. Les deux actionnaires auraient eu un différend tel, qu’il a justifié que Martin Vorderwülbecke se retire de toutes ses responsabilités et vende ses actions dans le groupe DAPD.

La holding DAPD a d’ailleurs changé de nom il y a deux semaines «  à la demande des investisseurs » pour s’appeler dorénavant HQTA AG.

Ulf Schmidt-Funke, Président de Sipa Press  et Katharina Doerk, administratrice, tous deux nommés par les duettistes allemands ont également démissionné de Sipa Press.

Ces deux derniers jours, la rumeur courait dans les milieux professionnels du photojournalisme que des « évènements graves » allaient se produire chez Sipa suite aux différents redressements judiciaires en cours des filiales du groupe DAPD et au total désengagement de Martin Vorderwülbecke.

La direction du groupe Sipa (Sipa Press, Sipa News, Sipa Media) a senti le vent mauvais : un huissier de justice agréé auprès du tribunal de commerce assistait au conseil d’administration.

Olivier Mégean, Président du groupe Sipa parlera au personnel de l’agence lundi 12 novembre à 16 h.

 

MP

 

Lire les développements dans Le Journal de la Photographie (Edition du lundi 12 novembre 2012)

Et toutes nos informations sur l’affaire DAPD-SIPA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.