Visa pour l’image: l’AFP à l’honneur

Mis à jour le Par

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le festival international de photojournalisme Visa pour l’Image  qui se tient a Perpignan du 1er au 16 septembre 2012, met À l’honneur le travail de six reporters-photographes de l’AFP présents tout au long de la semaine professionnelle.

Le photographe chilien Pedro Ugarte et son confrère britannique Ed Jones, en poste respectivement à Hong-Kong et à Pékin, exposent leur reportage sur la Corée du Nord, qui avait exceptionnellement ouvert ses frontières aux journalistes étrangers à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de Kim II-Sung. Ils ont découvert un pays qu’ils  décrivent comme « une machine à remonter le temps ».

 

L’exposition consacrée à Louisa Gouliamaki, Angelos Tzortzinis, et Aris Messinis – tous trois de nationalité grecque  et basés au bureau de l’AFP d’Athènes – montre 24 mois de manifestations violentes contre les mesures d’austérité imposées par la crise financière. «Désormais tout le monde a recours à la violence. Même les gens âgés jettent des pierres » insiste Aris. Leurs images ont été primées lors de concours internationaux récents (Picture of the Year, CHIPP et Fotoweek).

 

Enfin, le photographe afghan Massoud Hossaini pose un regard sur son pays en guerre, avec notamment la photo devenue célèbre de la fillette en vert qui hurle sa détresse au milieu des victimes d’un attentat à Kaboul. « J’avais du mal à voir dans mon objectif parce que je pleurais, » se souvient Massoud. Ce cliché lui a valu quatre grandes récompenses – un Pulitzer, un 1er prix au Pictures of the Year et un 1er prix au National Press Photographers’ Association et un 2ème prix au World Press Photo.

 

Visa pour l’Image programme par ailleurs une projection de l’AFP intitulée « Fukushima un an après », travail du reporter-photographe japonais Toru Yamanaka qui a retrouvé, un an après, les lieux et personnes photographiés  par ses confrères au moment de la catastrophe.

 

« Ces expositions illustrent la diversité du traitement de l’information qui fait la richesse de notre agence. De la vie quotidienne des Afghans, au retour sur les lieux de la catastrophe au Japon, en passant par les violents affrontements en Grèce, jusqu’au travail très complet à l’occasion de  l’ouverture temporaire de la Corée du Nord, les photojournalistes de l’Agence sont avant tout des professionnels de terrain, connaissant ses acteurs, ses enjeux, et souvent ses dangers. Jamais  l’éventail de leurs reportages n’a été aussi vaste ou sa qualité si appréciée, comme en témoigne le prix Pulitzer décerné à Massoud Hossaini, une première pour l’agence » souligne Emmanuel Hoog, Président-Directeur Général de l’AFP.

 

Les temps forts de l’actualité de l’année en images seront diffusés sur le stand de l’agence avec notamment un retour sur les jeux Olympiques. Les visiteurs pourront également consulter les productions de l’AFP en temps réel via ses bases de données (ImageForum, VideoForum et AFPDirect).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.