Parole de photographes
« Au cœur des services publics »

Mis à jour le Par
Hors sol d’olivier Culmann / Tendance Floue

A l'oeil est gratuit dans le Club Mediapart, ça ne vous empêche pas de vous abonnez au journal !Cinq regards, et cinq paroles, c’était à la Maroquinerie, vendredi 29 juin à Paris, la seconde manifestation de la jeune association « Parole de Photographes ».

« La curiosité est un joli défaut et nous aimerions souvent en savoir plus sur les images que les médias nous livrent ». Telle est la raison d’être de « Parole de Photographes ». L’association  « invite les photographes, ces journalistes de l’image comme nous aimons les appeler, à présenter leurs reportages et à répondre à toutes les questions du public ».

Ce vendredi 29 juin à la Maroquinerie (23 rue Boyer, 75020) une sympathique troupe s’est rassemblée pour d’abord payer son obole (5euros sauf pour les chômeurs), puis, pour prendre un verre dans le patio de l’endroit, enfin se glisser au sous-sol pour voir et entendre cinq photographes à propos de leurs sujets respectifs ayant tous trait au service public.

 

Lire la suite dans le Club Mediapart

 

Olivier Culmann nous emmène « Hors sol » à l’ambassade de France de New Delhi
Grégoire Korganow nous fait vivre son « Carnet d’urgences »
Philippe Laroudie nous ouvre les portes de la prison : « Un monde sans ciel »
Gilles Leimdorfer nous plonge dans son « Enfance à l’école »
Jean Luc Luyssen nous présente « Gilou, le facteur social »

Comme je pars en vacances, je ne vais pas pouvoir vous annoncer à chaque fois, la publication des vidéos réalisées ce soir là, mais vous les trouverez en cliquant

Deux mots sur les travaux qui ont particulièrement retenu mon attention. Le sujet on ne peut plus banal est traité avec talent et surtout humour. Olivier Culmann a remarquablement joué avec deux contraintes : photographier le sol français quand il vit à New Delhi ! La solution : l’ambassade.

Photographier des bureaux : vous connaissez un truc plus emmerdant ? Cette deuxième contrainte lui a fait prendre le point de vue de l’araignée que toute administration française qui se respecte à au plafond !  Regardez et écoutez la vidéo.

Quand apparaîtra sur la chaine YouTube de « Parole de photographes », ne loupez pas Grégoire Korganow ! Juste derrière Eugene Richards et son magnifique mais « invendable » « War is personal », Grégoire Korkanow s’aligne avec un superbe et rare livre au titre racoleur : « J’étais mort ». La foule des masochistes envahit les librairies ! Et pourtant quel talent !

Ce n’est pas que je rejette Gilles Leimdorfer et Jean Luc Luyssen, mais l’école de l’un, n’est pas la mienne et le postier de l’autre, je vais cette semaine le voir à l’œuvre pendant que je lézarderais.

Reste « Un monde sans ciel », des prises de vues, et un point de vue sans à priori sur le monde de la prison. Philippe Laroudie a de l’œil et du cœur, et ces images valent vos regards.

Je vous laisse avec cinq témoignages vidéos dont celui d’aujourd’hui, les autres à suivre sur le site de « Parole de photographes ».

Michel Puech

Association « Paroles de Photographes »
Président : Alain Frilet, Secrétaire : Corinne Callebaut, Trésorière : Kathleen Grosset
Site web
Page Facebook
Chaine YouTube